Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 13 mai 2018 jour augmenté

Denis Vallier

      Les machines m’obsèdent et c’est sans doute ridicule : je les imagine communiquant sans cesse entre-elles dans notre dos, surtout la nuit quand nous dormons… n’empêche… quand un ordinateur pourra de manière autonome créer son propre langage, et pour étendre cette création, un langage qui sortira de tout logique, nous ne pourrons plus avoir main mise sur un tel appareil et Matrix commettra l’inceste avec Big Brother. L’Histoire de l'Informatique est celle des héros et des Huns toujours à la merci d’un bogue (bug en anglais : les insectes, en particulier les cafards adoraient semer un chaos à l’odeur de grillé dans la jungle des forêts d’ampoules des premiers ordinateurs). On peut en sourire, mais attention ! Demain, c’est maintenant, on y est ! La preuve : l’homme se transforme, on l’augmente… Une question : l’homme augmenté est-il un homme amélioré ou un homme surmonté, dépassé ?

Page du 13 mai 2018 jour augmenté

      Depuis ces origines la médecine a été thérapeutique ; on appelait le médecin quand on était malade pour qu’il essaye de nous aider à nous soigner. Et voilà que depuis peu on est passé de la réparation à l’augmentation, à l’amélioration de l’être humain comme on améliore les grains de maïs ou les races porcines et chevalines. Derrière cela, il y a l’ingénierie génétique, les cellules souches, l’élimination des cellules sénescentes (utiles à la cicatrisation mais qui nous font vieillir), tout un arsenal chimique, biologique et technologique en voie de constitution. L’eugénisme est à nos portes. On a déjà eu des tentatives par le passé, les disciples de Galton sont puissants en Grande-Bretagne, l’Allemagne nazie, le Graduate Mums Scheme dans les années 80 à Singapour mais de nos jours, on y est : on élimine la plupart des mongoliens avant leur naissance et quand les tests seront au point, ce sera le tour des autistes. Pourtant les autistes sont autant humains que quiconque ; simplement, ils peuvent être le pire et le meilleur pour l’humanité.

      Au nom du pire faut-il éliminer le meilleur ? Nous glissons vers un monde uniformisé, normalisé, standardisé, sombre et monotone. C’est moi ou la lumière baisse ? Pendant que les jours deviennent de plus en plus gris, comment se fait-il que le passé, malgré ses souvenirs les plus moches, devienne de plus en plus lumineux ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires