Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 8 septembre 2018 jour transparent

Denis Vallier

      Perdu dans la ville, un inconnu cherche son chemin. Silhouette immobile dans la foule affairée, les passants contournent l’obstacle ou carrément le bousculent. Il marche depuis longtemps et cherche depuis plus longtemps encore, mais là, il s’est arrêté. Un inconnu, qui restera inconnu, cherche, quelqu’un, quelque chose. Inconnu de tous, anonyme, transparent, transpercé par mille et mille regards. En ville, on a bien moins de voisins qu’au village, l'indifférence y est impitoyable. Pas une once de curiosité, pas un atome d'intérêt. Non, il retarde juste les passants qui ne font que passer encore et encore. Il gêne, là, immobile au milieu du trottoir, îlot solitaire usé d'embruns où se brisent les vagues de la foule. Ce qu'il est, ce qu'il fait, ce qu'il veut ? Quelle importance ? Quel intérêt ? Il gêne. Qui sait... son cadavre dépouillé sera peut-être retrouvé, sous un pont, quelques jours plus tard? Plus de papiers, plus d'argent. Un inconnu, qui le restera. Fourmi sans nom ni nombre écrasée par le pas gigantesque de la foule. Qui s'en soucie ?

Photo de Brian Day

Photo de Brian Day

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires