Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 23 décembre 2019 jour dans la lune...

Denis Vallier
Page du 23 décembre 2019 jour dans la lune...

Je suis l’animal Alpha, le maître de la planète et, pendant que j’y suis, de l’univers, allez hop ! Dans les dents !... Vous allez voir ce que vous allez voir quand je vais débarquer, vous autres là-bas, tout au fond de l’espace... Je suis rusé et sans scrupule, j’ai tout pour moi et j’en profite ; mais le seul petit truc qui me dérange malgré tout, c’est que je ne suis pas heureux, du moins pas tant qu’il se devrait… ça me laisse un petit doute car je le suis même de moins en moins. Je me demande si c’est si bien que ça le progrès… Je suis même allé sur la lune en 69 en guise d’entraînement et toc ! C’est pour vous dire ! Mais qu’est-ce que je j’y ai fait à votre avis ? Je vous le donne Emile ! Il faut reconnaître que la surface est plutôt aride et inhospitalière et qu’il n’y a pas grand-chose à gratter (- on ne peut même pas se gratter le nez ou autre chose à cause de ce satané scaphandre), mais franchement, je dois avouer un demi-siècle plus tard que la gravité de la situation laissa à désirer. Nous avions investi des millions et des millions de dollars et de rêves d’avenir, sacrifié des vies de travail et de calculs, et nous avons fait  tous ces efforts pharaoniques en parcourant 400 + 400, 800 000 km pour que je plante un drapeau là-haut en sautant comme un kangourou et ramener trois cailloux ! Oui, je sais bien, j’aurais très bien pu le faire dans mon jardin...OK, ça va, arrêtez de rigoler ! Vous êtes lourds…  Planter un drapeau… Pfff !... je le reconnais maintenant, ce n’était vraiment pas très malin ! Un drapeau, ça sert avant tout à faire la guerre en chantant son hymne national à tue-tête, mais sur la Lune sans atmosphère, je pouvais brailler tant que je voulais, les sons ne se propagent pas... J’avais l’air malin avec mon piquet de traviole…S’il y avait des ennemis, ils étaient bien planqués. En absence d’atmosphère, le drapeau pendouillait lamentablement, c’était minable, il fallait le faire tenir droit à la main… Il avait raison de refuser de participer à cette guignolerie, ce bout de tissu… d’ailleurs, si j’étais un drapeau, n’importe lequel, n’importe où de par le monde, je me draperais dans ma dignité, en refusant moi aussi de flotter au nom d’une aussi piètre humanité.

Page du 23 décembre 2019 jour dans la lune...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires