Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 27 décembre 2019 jour du bonheur intelligent.

Denis Vallier

      Individuellement, une majorité d’entre nous ne se plaint pas de son sort, elle se dit même heureuse, mais dès que l’on regroupe trois Français, ils se disent malheureux et ils rajouteront qu’ils le sont de plus en plus… Si c’est pas malheureux ? !!!... Est-ce une affaire d’intelligence collective ? Je me suis toujours imaginé que l'intelligence c’est ce qui permet de se dire que l’intelligence se mesure à notre capacité à être heureux... Le fameux génie français (- fierté nationale à inscrire au patrimoine immatériel de l’Unesco) serait-il surfait ?  On a beau se dire que la lucidité fait mal, que garder les yeux ouverts pique les yeux, que c’est une torture, on ne peut pas être à la fois malheureux et intelligent en temps normal… On ne peut pas être aigri et intelligent. On ne peut pas être râleur systématique et intelligent. Manquer d'intelligence n'est pas forcement être con, mais c'est n’être pas fini, pas accompli. C’est être stoppé dans son évolution. Notre chance et notre espoir, c’est que rien n’est définitif et par bonheur, l’intelligence est une variable (- n’en déplaise à Brassens pour qui le temps ne faisait rien à l’affaire). D’un autre côté, pour ceux qui s’imagineraient être au-dessus du lot et de cette contrainte en raison de leur intelligence supérieure tombée du ciel, qu’ils sachent qu’il n’y a  aucun mérite, ni aucune noblesse à être "supérieur" à ses semblables. La seule noblesse qui vaille est d’être supérieur à celui qu’on était la veille. La première question intelligente à me poser au réveil est de me demander si je suis plus heureux aujourd’hui qu’hier… et si ce n’est pas le cas, d’essayer d’y remédier le plus intelligemment possible.

Page du 27 décembre 2019 jour du bonheur intelligent.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires