Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 11 avril 2020 jour à la grimace...

Denis Vallier

      Après un premier avertissement pour avoir voulu utiliser une photo marrante où trois jeunes filles souriantes et torse nu cachaient leurs seins pudiquement dans les mains en compagnie d’un gros type hilare qui faisait de même, hier, malgré le confinement, je suis allé faire un tour en Absurdie, au pays de Big Brother, d’Ubu, de Murphy et des faux-culs qui préfigure celui de demain si on le laisse faire. Je me suis fait censurer pour ma publication du 3 février qui dénonçait le racisme en donnant les véritables origines du mot "aryen" et son usage abusif par la propagande nazie. Pour accentuer la stupidité et l’absurdité de tout cela, je l’avais accompagnée d’une image où l’on voyait Hitler dire "Tu ne peux plus être raciste s’il n’y a plus d’autre race"… Sanction : suppression de ma publication et, comme pour les gamins, un jour d’interdiction de publication sur FB avec menace de trois jours de privation si récidive… j’ai eu beau contester, autant parler à un mur… Mais cela est tellement ridicule et mesquin par rapport à tout ce qui nous arrive que le contraste frôle l’absurde.

      Ce non-événement ne rentrera pas dans l'histoire de l'Humanité qui n’est que la succession pleine de bruit et de Führer, de spécimens d'Homo; non, pas des gays, mais "d’étranges bipèdes" obsédés par leur reproduction. S'il est vrai que l'homme descend d’un prédécesseur du singe, certains individus, comme ceux qui ont confirmé cette sanction, continuent encore de descendre toujours plus bas, ils ont touché le fond mais creusent encore... D'autres remontent péniblement leur arbre généalogique: bientôt, ils retrouveront leurs ancêtres en haut de l'arbre, ils y feront des grimaces eux aussi... Ainsi chantonnait-on en rigolant sous les stalactites le soir à la veillée :
"La grimace est un art aussi vieux que le feu, il en reste à Lascaux quelque trace notoire.
On y voit un chasseur, empalé sur un pieu, et feignant la douleur en serrant les mâchoires
"….

      Depuis la nuit des premiers jours, Homos ceci ou Homo cela se suivent, et se ressemblent au moins sur un point : ils se croient plus intelligents que leurs prédécesseurs. Nous n’y échappons pas, nous prenons nos ancêtres pour de sombres brutes et les vieux pour des gogols alors qu’il est statistiquement probable que les personnes les plus douées aient vécu par le passé. Pendant ce temps, les singes ricanent, on ne leur apprend pas à faire des grimaces, ils savent, eux, ce qu’il en est vraiment... Le monde irait mieux si les homosapiens les imitaient pour redevenir ce singe qui ne recule pas devant l’épreuve du feu, qui funambule vers la sapience, en osant y songer. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’il y a toujours autant de monde devant les cages des macaques dans les zoos : l’image qu’ils nous renvoient nous fascine comme le feu dans la cheminée.

Avec mes amitiés...

Avec mes amitiés...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires