Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 7 avril 2020 jour au jardin zen...

Denis Vallier

      Nos très lointains ancêtres ont quitté la forêt tropicale pour se répandre progressivement vers l’Est dans les savanes au-delà du Grand Rift Africain. Chemin faisant, nous nous sommes redressés et, en changeant de géographie, nous avons changé de nature. Nous sommes passés de l’intérieur à l’extérieur, de l’ombre à la lumière, de la profusion au dépouillement, du végétal au minéral. Nous sommes passés aussi des panthères aux lions ce qui n’était pas un cadeau mais avons trouvé refuge dans des falaises escarpées ou sur de longues dalles en pente réchauffées par le soleil. S’il y avait de l’eau à proximité, nous avons toujours aimé la roche pour nous sentir à l’abri. De ce roc, de cette  grosse pierre ronde grise ou mauve selon l'heure (- ou parfois les deux), l'homme est descendu prudemment, millénaire après millénaires, jusque sur le fin gravier de silex. Était-ce un hasard si la première fois qu’il y a posé le pied, il avait un râteau à la main ? Sans doute pas ! Le hasard n’est bien souvent que ce que l’on ne réussit pas à expliquer et ce serait lui refuser la moindre porte de sortie, la moindre possibilité de s’en sortir vivant. Et d'un seul coup de râteau masquant ses propres traces il a reporté de la pierre le contour à l'infini dans ce jardin intérieur où toute strie circule et ne s'arrête jamais dans le fin gravier, ni ne reçoit même l'injure imbécile du vent ou de la moindre feuille morte. Au fil des années, à force de patience, de méditation et de milliers de coups de râteau longuement pensés et renouvelés, le regard tout entier finit par rayer le temps dans le sable, à le figer mais en en effaçant par là-même la trace de nos origines et l’idée même de toute cause première.

Page du 7 avril 2020 jour au jardin zen...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires