Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Denis Vallier
Photo de James Nachtwey au Congo en 2008...

Photo de James Nachtwey au Congo en 2008...

- Il n’y a pas si longtemps que ça,  des hommes se mangeaient entre eux. Vois-tu mon enfant, on appelait ça le cannibalisme… Incroyable non ?
Quand viendra donc le temps où un père pourra apprendre à son petit :
- Autrefois, les hommes se battaient et se tuaient entre eux. On appelait ça la guerre. Effroyable, n’est-ce pas… ? Mais je ne te dis pas tout, il y avait bien pire, j’ose à peine te le dire tant c’est terrible… on enlevait des enfants, on les terrorisait et puis on les droguait, on les armait et on en faisait des machines à tuer… je les appelais les

Enfants mitraille

Ainsi, on les a connus
Ces petits soldats
Qui s'entraînent et s'ennuient
Ah ! Ils vous ont bien eus
Avec leurs drogues et leurs sodas
Eux qui rayent de traits de feu le ciel de vos nuits
Eux qui imposent terreur et folie en force
Et bombent et bombent les torses.
Ces soldats aux yeux rouges, victorieux
Vous ouvrent les portes de l’enfer
Quand vous n’êtes encore que des enfants déjà vieux
Sans même d’ennemi, sans gloire
Ils vous obligent, pauvres gosses, à faire
Un fracas de mémoire.
Qui hante mille autres gosses autour d'eux
Ils donnent des drogues et des canettes
Mais le soda bu tout net
A brûlé vos yeux ...

Fruit d'humains
Enfant d’ailleurs ou d'ici
Toi qui dormira dans ton petit lit demain
Mûris, grandis dans l'amour
Les fleurs des fusils
Ont des racines profondes
Très profondes
Toujours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires