Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 31 mai 2020 jour des marionnettistes...

Denis Vallier

      L’Europe n’est qu’une fable de La Fontaine à l’échelle d’un continent : les fourmis marchandes et protestantes du Nord refusent de prendre en charge les déboires et les défauts structurels des cigales latines du Sud. A l’Ouest les Anglais se sont tirés une balle dans le pied et sont hors-jeux tandis qu’à l’Est les rudes échappés du goulag comptent leurs billes et les points. Au milieu, l’Allemagne et la France tentent de recoller la vaisselle cassée pendant que le Luxembourg en compagnie de la Suisse, ce morpion opportuniste et cynique, lavent de concert l’argent sale et engrangent la monnaie. Le "machin" de ce visionnaire De Gaule fume et perd son huile : l’Europe est en panne et cette crise du Covid-19 en est une démonstration de plus. Elle est impuissante, vieillissante et de moins en moins sexy.

      Depuis les succès de la Société du Mont Pèlerin lancée en réaction au keynésianisme de l'après 45 par Hayek et Milton Friedman sous l’impulsion d’Ayn Rand et la houlette de l’école de Chicago, l’économie mondiale, et donc le pouvoir réel, est tombée aux mains d’un groupe réduit d’individus. Sous cet éclairage, "l'Eurocrature" est un symbole vivant de ce transfert de pouvoir du politique à l’économique et au financier concentré dans l’Europe marchande et financière du Nord-Ouest. Gouverné par des "eurautocrates" non élus (- le parlement fait de la figuration) le système européen est sous tutelle de la Trilatérale, du Bilderberg et des "banksters". Aucune décision d’importance ne se décide sans l'aval des marchés, des bourses, des valeurs et des matières premières, et 90% de nos lois et règlements sont imposés par l'étranger, pour l'étranger. Les états s'y soumettent en pliant le genou : voyez quelle orientation prennent les dernières mesures européennes de relance pour se relever de cette pandémie. Nous y placions quelques espoirs, ils seront vite douchés…On fera quelques annonces d’apparence généreuse et positive, et puis les marchands mettront vite le holà… Si l’on est foncièrement pro-européen, cela vous met en rage…

      Les états pourraient se concerter, s’entendre et se rebeller en claquant la porte au nez des despotes de la finance, ils en ont la possibilité : mettez un trader et un commando de marine dans la même pièce et vous verrez vite qui va éclater le nez de l'autre. Mais les "Zélites" y auraient toujours plus à perdre qu'à gagner à court terme. Comme les rois d’Afrique vendaient naguère leurs prisonniers mais aussi leur propre peuple aux esclavagistes, ces pourritures ont vendu leurs citoyens, notre travail et nos gains de production, aux plus offrants. Hier c’était aux Américains, à la City et à Francfort, aujourd'hui s’y rajoutent les Chinois et les émirs. Et hier, comme aujourd'hui et demain, aux invisibles planant au-dessus des états, initiés et connivents, discrets détenteurs majoritaires d’actions, qui, avant chaque élection, verrouillent les médias et arrosent nos politiciens tellement véreux que c'en est devenu un pléonasme.

      Bien sûr, ce genre de complotisme à la petite semaine est discrédité par les abus simplistes et stupides qui le polluent, c’est de bonne guerre, mais le rejeter en bloc, serait tout aussi simpliste et stupide.

Page du 31 mai 2020 jour des marionnettistes...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires