Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 12 novembre 2020 jour de nos amours...

Denis Vallier
Page du 12 novembre 2020 jour de nos amours...

C'est un arbre gelé perdu sans son feuillage
Qui patiente dans l’hiver aux lueurs glacées…
Quelques pas sur la terre avec un être aimé
Sous la brume qui recouvre la nuit des solitudes
Et l'on oublie la mort des sanglantes prières
A des murs impassibles et dans l’ombre figés…
Sous des draps rassurants dans la joie de nos peaux
C'est alors un parfum unique mais commun
Qui s'écoule en ruisseaux abondants et féconds
Sur l’effroi de toute fin à la roide vision.
.
Pas d’amour sans feu de toute éternité
L’amour dans son foyer qui réchauffe corps et cœurs
L’amour et tous ses mondes pour peupler le néant.
L’amour et son pendant entre deux infinis
L'amour, c'est toi et moi, pour écrire cette chanson
Mais aussi ces enfants riant à pleine dent,
Mordant dans l’inconnu pour en tirer le goût.

On peut bien tant aimer, le temps est assassin
Tant l’amour se dissout, tous cierges consumés
Et les doigts se dénouent et les regards se perdent
Au détour d'un l'oubli et d'une âme blasée
Qui se tourne déjà pour goûter d'autres sels.
Ne reste que cendre en bouche quand finit la chanson.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires