Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 22 novembre 2020 jour de divorce...

Denis Vallier
(Photo Jacek Stefan)

(Photo Jacek Stefan)

-  Je m’en vais… - C’est ça, tire –toi !… On remet son masque et on se quitte comme on s’est connu, la porte se referme effaçant tout un pan de votre vie. Je connais dans mon entourage l’histoire d’un couple qui s’est séparé au lendemain de son mariage et un autre qui venait de célébrer ses noces d’or… Vu le nombre de divorces actuels, le mariage n’est manifestement plus ce qu’il était. Les couples qui résistent se casent directement entre deux fossiles dans les sous-sols des musées.

Pourquoi faut-il prendre des cours et passer un permis pour conduire une voiture quand on ne propose rien aux candidats au mariage qui souhaite fonder une famille et élever des enfants ? On y risque bien plus gros, il faudrait passer des tests… Ce qu’il conviendrait d’apprendre aux amoureux pour leur bonheur serait "contingence et pérennité". Tout d’abord, on aime parce qu'on a commencé… l’amour, c’est aussi simple que ça. Pourquoi toi ? Pourquoi moi ? Le mystère des trajectoires et des rencontres n’en est pas un et l’expérience le prouve : il suffit de placer deux étrangers face-à-face à se regarder dans le blanc des yeux en silence pendant cinq minutes pour qu’une alchimie se produise… c’est encore plus efficace si on a bu deux ou trois mojitos… Les amoureux doivent y prendre garde en intérêt à leur temps de vie et à celui d'autrui. Et puis, il ne faut pas croire que parce qu’on a dit "oui" une fois, c’est dans la poche : se marier ou s’unir plus simplement, c’est se redire "oui" tous les jours (- à noter toutefois que quand les hommes disent "oui chérie", c’est uniquement pour gagner du temps). Donc un conseil à ne pas négliger : se parler…pour ma part, si je n’ai rien dit à ma femme depuis deux ou trois ans, c’est uniquement par gentillesse car elle déteste que je l’interrompe.

J’ai beau m’en moquer ironiquement plus souvent qu’à mon tour, le mariage est le seul chef d'œuvre fait pour autrui dans le péril en la demeure. Il demande quelques talents à se maintenir tandis que la séparation est faite pour ceux qui se sont fourvoyés par précipitation ou bien souvent à cause d’un mauvais sens de l’orientation sexuelle… Le mariage si déprécié, si déformé de nos jours mérite au contraire de constants hommages et procure bien des retours sur investissements. Il n'est qu'à vos bons soins. Le reste n'est que niaiseries d'adolescents se mouchant dans l'absolu avant que de le chiffonner comme un brouillon avec les enfants du rêve. Comme le conseillait Shelley, "ne laisse plus la vie séparer ce que la mort peut réunir…". Si, et seulement si tu es d'accord, tu signes là, en bas de ce fichu document valant pour le meilleur et son entretien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires