Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 10 décembre 2020 jour sans pilote...

Denis Vallier

On peut le dire crûment, c’est un sacré foutoir sur la planète et 2020 n’a rien arrangé !…Le monde est de plus en plus fou. Que fait la police ?!!! Tout paraît si complexe, si imbriqué à l’infini dans ce sac de nœuds qu’une poule n’y retrouverait pas ses poussins… Dans tout ce souk où Ubu joue des tours à Kafka, nos vies n’ont-elles plus aucun sens ou bien est-ce moi qui suis limité pour y remettre un peu d’ordre et m’y retrouver ? Peut-être qu’en prenant un peu d’altitude on y verrait un peu plus clair… allez, je vous embarque, on ne risque pas bien gros mais veuillez quand même attacher votre ceinture…

En isolant un petit fragment du réel, c’est relativement simple : je peux discerner des causes et effets régissant les interactions qui existent entre les différents objets qu’on y trouve. Je peux, par exemple, ayant isolé d’un côté la matraque d’un CRS d’humeur gros gnons et de l’autre le nez d’un manifestant, mettre en évidence une action et une réaction : vlan ! et le pif explose…  (- Si vous voulez faire pareil, cognez plutôt un nez de riche, vous obtiendrez plus qu’en lui tendant la main… avec un revolver, on peut même se permettre de rester poli, y'a des statistiques là-dessus… si, si… euh.. s’cusez, je divague… revenons à nos poussins et à nos matraques…) Par l'étude des causes et des effets à l'intérieur d'un ensemble fini et contenant un nombre fini d'objets, je peux théoriquement, par la pensée, étudier le comportement de ces objets, leurs interactions et discerner des lois, des principes, des schémas généraux que je peux rapporter par diverses écritures ou symboliques. Je peux ainsi espérer y voir plus clair, mais le procédé a ses limites car si je creuse plus profond, je tombe dans les aléas du quantique et si les lois de la physique sont incontournables et inamovibles à une échelle macroscopique, aucun système qu’il soit immunitaire, d’exploitation ou solaire n’est étanche et pur.

Tout bouge, tout change et s’échange, rien n’est fixe autant ici et maintenant que dans l’infiniment petit comme dans l’infiniment grand. Ça tiraille de partout et en plus, le chaos revient en force dès qu’apparait la vie : il suffit de me lire pour s’en rendre compte et les matraques des gardiens du temple et de la paix alliés aux forces de l’ordre et de sécurité, n’y pourront rien changer. Nous évoluons sans cesse dans un mouvement brownien, le désordre n’est manifestement pas qu’apparent et la noble notion de progrès est devenue anachronique… Nous sommes équipés de cerveaux capables de performances étonnantes et ils nous servent à élire des Trump et à regarder Hanouna sur nos écrans. On dit par exemple, que dans l’évolution, la fonction crée l’organe… certes, c’est clair, orienté distinctement et souvent vérifiable mais l’inverse est tout aussi vrai : si votre enfant vous demande comment sont apparus les oiseaux dans le ciel et si vous lui affirmez que chez leurs ancêtres, des petits dinosaures théropodes ayant du mal à réguler leur température, le développement de plumes et donc d’ébauches d’ailes, s’est fait uniquement pour des raisons thermiques et se protéger du froid et qu’à la suite des avantages que cela offrait, il fut orienté vers le but de voler jusqu’à nos jours, qui pourrait vous contredire ? Si la vie a parfois un sens vertical comme ici avant de passer à l’horizontale, elle n’a pas de direction privilégiée et j’ai comme l’impression qu’il en va de même pour toute chose : désolé pour ceux qui y ont cru, mais il n’y a jamais eu de pilote dans ce superbe avion… ou alors, pour ceux que cela rend mal à l’aise, qui ont envie de vomir et besoin de se rassurer, il est sourd, aveugle et bourré en permanence !

Page du 10 décembre 2020 jour sans pilote...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires