Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 12 décembre 2020 jour des âmes perdues...

Denis Vallier

A cet instant, nous sommes 7 773 602 485 sur terre et ça a déjà changé… Covid ou pas Covid nous avons 227 000 âmes de plus par jour puisque plus de 403 241 naissent pour 173 000 qui disparaissent quotidiennement…  Du coup, quelques petites questions la main dans la main, me traversent l’esprit, comme ça, en passant : dis-moi, toi le docte savant théologien ou toi le simple croyant qui imagine l’âme détachée de toute matière, le nombre des âmes est-il un ensemble fini ou infini ? Si l’âme est éternelle comment et pourquoi surgirait-elle ? Ou bien, une âme peut-elle se suicider et disparaître ? Les bouddhistes qui croient à la réincarnation et savent compter se sont sans doute poser les mêmes questions il y a fort longtemps et ont réglé le problème avec imagination par la métempsychose : peut-être avons-nous été incarné sous forme de Napoléon ou d’une sauterelle auparavant. Mais vu ce qu’on fait subir à la planète, le réservoir s’épuise à toute vitesse, nous allons bientôt manquer d’âmes disponibles…

Qu’attends-tu pour me répondre ? Une âme indépendante du cerveau dont le siège mystérieux serait nulle part et partout… je me doute bien, ce n’est pas facile à manipuler comme objet… Tu ne m’enlèveras pas de l’idée que c’est dans ta tête que ça se passe… Cerveau et univers font partie d'un même ensemble et il est tout aussi difficile de sortir de son cerveau pour l'examiner que de sortir de l'univers pour faire de même. Qui observerait quoi ? Tu n’y es pour rien, mais ton langage est trop limité, il ne te suffira pas pour répondre. Car, déjà, dès que tu prononces le mot "infini", tu ne peux pas t’étirer dans les fractales bien longtemps, tu fatigues vite, tu finis par délimiter quelque chose, tu tues l'essence même de l'infinité. L'infini ne tient pas dans nos esprits, comment veux-tu y faire entrer une âme ou Dieu? Seule s’y tient l'idée que l’on s’en fait, ce qui n’est pas l’infini, l’âme ou Dieu dans leur essence infinie. Décidément, le modèle n’est pas l’objet, l’expérience nous le prouve depuis l’enfance et il nous faudra nous contenter d’idées.

La raison n’y peut rien non plus : on pourrait m’avancer qu'une meilleure connaissance du cerveau et de la matière permettrait une meilleure compréhension de l'univers, de son apparition et de son évolution. Peut-être… mais il faudrait y investir une énergie à l’échelle de l’univers dont nous ne sommes pas capables. Même si nous avons du mal à l’admettre, nous serons toujours limités et l’infini sera toujours plus infini surtout vers la fin comme dirait l’autre...

(Mosaïque d’Escher)

(Mosaïque d’Escher)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires