Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 20 décembre 2020 jour de crucifixion...

Denis Vallier

Ce n’est pas qu’elle était particulièrement croyante, mais ma mère  ne voulait pas qu’il nous arrive malheur. Du coup, elle m’a protégé en plantant au-dessus de mon lit un crucifix qui veillait sur mon sommeil mais hantait mes cauchemars. Depuis tout petit, je participe à la souffrance terrible d’un homme torturé dans sa chair. On lui a planté des clous dans les mains et les pieds et on l’a redressé comme on relevait l’échelle où l’on ficelait le cochon avant de l’égorger. Âmes sensibles, s’abstenir… Je ne sais à quel point j’en suis traumatisé, mais ça ne peut que laisser des traces…Si le but était "plus jamais ça", il pourrait être louable, mais depuis le début, ce choix du symbole n’est qu’une opération marketing un peu trash destinée à frapper les esprits… L’histoire qui accompagne cette vision d’horreur ne peut qu’effrayer les âmes sensibles : comment voulez-vous que la mort et la douleur puissent m’apporter paix et sérénité même si c’était, à ce qu’on m’a dit, pour le salut de tous ?… L'image du Christ en croix est violente, subversive et pornographique. Regardez-le bien : un homme nu cloué à vif, subissant la folie des hommes et qui ne comprend pas ce qui lui arrive… C’était un vrai cauchemar et il rejoignait dans mon regard de gamin la vision d’horreur d’Isaac, l’enfant sous la menace du couteau d’Abraham : j’attends toujours avec lui qu’il s’abatte.

C’est une grande révélation que d’apprendre que l’on n’est pas divin quand on se prend pour le Messie… Il ne devrait être représenté que comme une bourrasque protestataire et non par une sculpture convulsive de victime innocente. Suffocant les bras en croix, il ne cherchait aucun sens à sa souffrance : il souffrait, c’est tout. Il est difficile d’avoir le cœur à philosopher quand on étouffe, même pour un être hors du commun. Il est nettement plus facile de philosopher dans le calme, le luxe et la volupté, entouré de beauté que cloué sur une croix : les statistiques sont formelles. Il protesta bien en gémissant mais n’eut droit à aucune réponse et si d’aventure Dieu lui avait répondu, il lui aurait dit "- Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse"…C’est ça ! Fiche-toi de lui en plus… 

Page du 20 décembre 2020 jour de crucifixion...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires