Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 7 décembre 2020 jour des théologiens...

Denis Vallier

La théologie, la science de Dieu créée par Platon et Aristote, voudrait remettre un peu de raison et de rationalité dans l’absurde et faire le tri dans le fatras de fables mythologiques en tout genre… Noble ambition et superbe entreprise ! Au final, elle appelle Dieu ce qui donne un sens à toute réalité quelle qu’elle soit. Ça vaut ce que ça vaut mais il n’en demeure pas moins extraordinairement délirant d’avoir eu l’idée de faire de Dieu l’objet d’une science… Il y a bien sûr des sciences exactes et d’autres plus molles, le domaine de la foi est si subjectif… Il est toujours aisé d’affirmer, mais si un théologien arrive à prouver quoi que ce soit, je me fais moine. Le théologien ne démontre pas, il étudie des textes anciens, il admet des traductions diverses et variées en écartant celles qui pourrait contredire ses propres convictions, il tente d’interpréter à sa manière les passages obscurs, les allégories, les subtilités de pensées d’un autre temps écrites avec d’autres références  puis il enseigne et perpétue les dogmes qu’il estime valables au profit d’une prise de position politique. Je ne veux pas dire pour autant qu'il ne serait pas sincère avec lui-même. Après tout, s’il est heureux ainsi, grand bien lui fasse mais s’il pouvait garder ça pour lui, personne ne lui reprocherait… C’est plus fort que lui : le Dieu nettoyé, débarrassé des artifices et fanfreluches qu’il a approché est si beau, si pur, que ce serait dommage de ne pas en faire profiter toute la cité.

La théologie se voudrait une branche de la philosophie qui se soucie de spiritualité mais elle n’est qu’une réponse parmi d’autres quand, à ce que j’en comprends, la philosophie est un questionnement sans fin. Je précise : la philosophie est un énorme tas de questions qui interdisent certaines réponses quand la théologie est une réponse qui interdit beaucoup de questions. Manifestement, les autres philosophes, par leurs analyses et leurs démonstrations, sont plus à même d'approcher une vérité fuyante et parfois ingrate mais ils peinent à se trouver une spiritualité… ils sont nombreux à s’être suicidés. Le mot "esprit" n’est pas un gros mot à bannir même si on l’estime galvaudé au point de se vider de son sens et de substance. Il est vrai qu’il n’est plus qu’une abstraction nébuleuse, utilisée à tort et à travers en dehors de toute réflexion posée. Pourtant, cet "esprit" pourrait par exemple représenter une certaine force vitale qui pousse à se lever chaque matin, un souffle, une sorte d’anima, cet archétype de la vie en soi qui nous encourage à évoluer jour après jour, à nous améliorer sans cesse, jusqu’à incarner la belle âme que nous souhaiterions devenir…  Il y a largement de la place pour l’esprit dans notre monde de brutes mais si les philosophes peinent tant à le faire souffler par la raison comment pourrait-il passer par les prêches et les sermons ?

(Dessin de Reynolds)

(Dessin de Reynolds)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires