Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 29 mai 2021 jour pas très catholique...

Denis Vallier

Si un jour de fin du monde, il m’arrivait par mégarde de prier une divinité dans la plus grande discrétion, ce ne serait pas pour lui demander ceci ou cela mais simplement pour la remercier de me retrouver encore là en train de la prier. Ce qui est sûr, c’est que je n’en parlerais à personne…

Tout le monde a le droit de s’adresser à la représentation que l’on se fait de Dieu, mais personne n’a autorité pour en parler et surtout pas les religieux. Comment parler de ce dont on ignore tout ? Que les religieux cessent donc de parler de Dieu en nous bourrant le crâne de leurs inepties : ils ne connaissent pas plus que nous l’ombre du début du commencement de son image et ils se permettent de parler en son nom... Exploiter la crédulité des braves gens est particulièrement malhonnête, et pour le coup, c’est odieux. Si un religieux aime vraiment son prochain et veut lui faire don de sa personne, qu’il se contente de lui venir en aide sans mettre la main dans sa culotte au lieu d’essayer de le formater selon son dogme, et nous lui en seront largement reconnaissants… Qu’au minimum, il rénove son discours : parler de Dieu le Père est paternaliste, parler de royaume des Cieux est une résurgence de l'ancien régime, marmonner les mêmes prières depuis des siècles sans plus en percevoir le fond tout en restant accroché à la forme, n'est que superstition. Autrement dit, qu’il applique donc à lui-même le mystérieux principe de sanctification dont il nous rabâche les oreilles.

Si Dieu est, nul ne sait ce qu’il est, en tout cas, il n’est pas très catholique, il n’est pas plus bouddhiste, taoïste, juif ou musulman : il est d’ailleurs, de nulle part ou de partout ce qui revient au même… mais ce dont on peut être certain, c’est qu’il n’appartient à aucune religion. Celles qui pensent détenir le bon, le seul, l’unique, ne sont que de sinistres geôlière qui nous privent de notre illusion de liberté…

(Illustré par Sean Mundy)

(Illustré par Sean Mundy)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires