Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 19 juillet 2021 jour de l'Amour...

Denis Vallier
Page du 19 juillet 2021 jour de l'Amour...

Pendant que barbotent les grenouilles de bénitiers, "toutes les jeunes filles doutent de leur foi"…selon ce coquin d’Estienne Tabourot (1547-1590) (- décidément, la contrepèterie bien franchouillarde est un loisir très ancien)… En attendant, ce n'est pas en psalmodiant Amour, Amour, Amour dans les églises que nous le vivrons car celui qui vit en paix et qui connait l'Amour n'éprouve nul besoin d’en parler : s’il sait que Dieu existe, il sait que ce n’est que dans un simple sourire… L’Amour est volatile et n’obéit pas aux lois de la physique. Ils sont rares les gens capables de l’Amour universel totalement désintéressé d’un abbé Pierre. Lui savait qu’ici-bas, il y a plus d’amour à donner qu’à recevoir et considérait que tout ce qui n’était pas donné était perdu. Qui est capable de l’Amour de mère Térésa ou de sœur Emmanuelle ? Elles ont donné, donné et donné encore… Sinon cela ferait pour chacun d’entre-nous presque huit milliards de traités de paix à signer, l'encre coulerait à flot et viendrait à manquer.

Par contre, que de frustrations, que de souffrances subies et infligées et pour finir, que de perversions autour de cette auto-excitation en direction d'un sentiment qu'on ne peut atteindre… "- Comment ?… mais moi je vous aime et vous ne me le rendez pas !"… Eh bien non, nous sommes libres de vous le rendre ou pas, nous sommes même libres de vous détester pour x raisons, y compris de vous détester pour le simple fait que vous nous "aimez" quand nous ne vous demandons rien. Les problèmes avec cet Amour superbe commencent à apparaître quand on se rend compte que ceux qu'on aime ne sont pas toujours ceux qu'on aimerait aimer (- et qu'en d'autres termes cet amour irrationnel, comme la vague du surfeur, peut nous emmener là où ne le voulons absolument pas, problème bien connu de tous les émotifs non-actifs primaires).

Les drames surviennent aussi quand ce besoin d'amour à tout prix nous conduit à des décisions malheureuses et aux pires conséquences : assoiffés dans le désert, nous nous précipitons sur la première flaque d’eau croupie venue. Pour ne donner que l'exemple le plus traumatisant du siècle dernier, les nazis se voyaient entre eux comme des êtres aimants et aimables : ils étaient animés par l'amour de leur famille, de leur nation, de leur race, et de Dieu sait quelles autres absurdités. S’ils vous exterminaient, c’était par amour…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires