Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 17 septembre 2021 jour des dinosaures...

Denis Vallier
(Dessin de Mary Gutfleisch)

(Dessin de Mary Gutfleisch)

Les dinosaures, ces ancêtres du moineau considérés par erreur comme "d’effroyablement grands lézards", ont régné sans partage sur la planète pendant une période considérable pour brutalement disparaître il y a 66 millions d’années lors de l’extinction Crétacé-Paléogène à cause, probablement, de l’impact d’une météorite… La vie est toujours affaire de trajectoires. Nous sommes apparus depuis peu au cours de l’ère qui a succédé à ces monstrueuses créatures, l’ère où l'ingéniosité de la nature a donné à nouveau vie en profusion sur Terre grâce au succès du placenta... venant de l'eau et du sel... Mer mère, matrice liquide de toute vie... Puissions-nous ne pas en voir la fin…

La disparition des dinosaures s’est déjà produite une fois, vous verrez que ça recommencera !…  Malgré ces hécatombes successives à grande échelle, de nombreuses espèces d'animaux ont survécu... et ont évolué harmonieusement sur cette Terre-Mère, au sein de l'Univers... Parmi ces animaux, au sein d'une famille de mammifères souples et peu spécialisés (-  ressemblant au tout début à des souris) et plus précisément par la suite, parmi des primates observateurs et volubiles, au langage primitif... une certaine espèce affairée a poursuivi sa violente et meurtrière évolution en rassemblant une à une les conditions de sa propre disparition.... Comme toutes ces autres bestioles, elle a commencé par développer ses propres spécificités lui permettant de survivre aux variations du milieu et de vivre mieux en se développant. Ces spécificités ont élaboré les prémices de la conscience... car son activité mentale travaillait d'une manière particulièrement soutenue par rapport à d’autres espèces... (- mais elle n’est pas la seule car, par exemple, un chat qui chasse a parfaitement conscience d’être puisqu’il fait tout pour se dissimuler… la différence c’est que nous avons maintenant des drones qui peuvent tuer à notre place…)

Notre espèce est particulièrement jeune et puisqu’en ce moment, je suis là à pianoter tout ça sur ce clavier, ce cortex a, déjà, forcément, tout ce qu’il faut pour qu’apparaisse enfin la conscience humaine (!)... On y trouve aussi, bien évidemment, la racine du psychisme... de l'inconscient... et donc de l'affect qui commence à "s'enregistrer"... Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas encore tout le potentiel du cortex cérébral idéal et ses possibilités quasi illimitées, mais il fait déjà plus que bonne figure dans la chaîne alimentaire puisque nous sommes responsables de la sixième extinction de masse dite de l’Anthropocène. C’est purement suicidaire, nous sommes effectivement une catastrophe sur pattes qui aura éliminé tout ce qui bouge... Au lieu d’attendre qu’une fourrure nous repousse sur le dos, nos ancêtres, déjà dans l’urgence, ont préféré se couvrir de peaux de bêtes pour ne pas prendre froid, de même, en attendant que nos capacités cérébrales s’étendent, nous avons conçu des machines sensées pallier nos déficiences. Mais ne jouons-nous pas à l’apprenti sorcier ? À force de complexité, il est possible qu’elles deviennent nos maîtres : nous vivons déjà une curieuse époque où des machines demandent à des humains de prouver qu’ils ne sont pas des robots et censurent tout ce que j’écris ici… Ainsi, avant même de savoir ce que l’on est, on craint déjà de ne plus être…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires