Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 19 septembre 2021 jour de zlatanerie...

Denis Vallier

Nous partons de très loin et de bien bas… On ne vient pas de nulle part et nombre de nos comportements ont leurs raisons d’être objectives… Ces derniers temps, nous remettons en cause (- non sans raisons) nos structures sociales et familiales, le patriarcat et les aises masculines… mais tout cela a des origines qui ne sont pas des vues de l’esprit typiquement masculines, voyez comment s’organise une meute de loups. Il suffit d’observer le monde animal pendant qu’il existe encore avec des yeux neutres pour se faire une idée de nos modes de fonctionnement primitifs. Pendant très longtemps, nous avons eu un fonctionnement social au sein de notre groupe qui ne nous différenciait guère des autres groupes animaux... il y avait le mâle alpha, patriarche du groupe, qui protégeait sa tribu, ses femelles et sa progéniture, et cela dans le seul et unique but de la survie de son espèce grâce au groupe... il avait donc force sur le reste du groupe... il avait donc raison sur tout puisqu'il était le plus fort physiquement et qu’il savait se battre…

Ce mâle était souvent amené à prouver sa supériorité par sa robustesse physique mais il devait aussi savoir gérer intelligemment son clan sous peine de se voir destitué par une coalition. Quand on sait avec détermination pourquoi on se bat, le nombre importe peu, mais quand même... Il était donc celui qui était le plus capable de protéger son groupe et bien souvent le reproducteur préféré de toutes les femmes du groupe : il était le garant qu’une progéniture en pleine santé apporterait toujours plus de chances de survie au groupe... Pendant des millénaires, la robustesse, la brutalité et la domination des hommes ont été sélectionnées par les intérêts des femmes… Pour le chef, pas de problème, mais qu’en est-il des autres mâles ? de la majorité ?

Dans une totale symbiose avec la Nature dont ils sont partie intégrante nos précurseurs manifestent encore l'instinct essentiel de s'organiser le mieux possible pour vivre et se reproduire... Mais ce n’est pas une raison pour ne pas évoluer car l’instinct rampe quand la pensée s’envole :  contrairement aux autres espèces, ils vont se servir de leurs capacités mentales relativement développées pour sortir de leur état primitif... ce mental toujours constitué des prémices d'un psychisme, donc d'un affect qui va se sophistiquer au cours des générations... et bien sûr, d'un inconscient qui va commencer à enregistrer toutes les frustrations affectives correspondantes à l'évolution de générations d'individus plus ou moins bien aimés à la naissance ou frustrés par leur vie de dominés... Ça laisse des traces même des milliers d’années plus tard : les hommes (- et particulièrement ceux de sexe masculins) restent avant tout de grands frustrés qui n’auront jamais ce qu’ils désirent car la pulsion du pouvoir est toujours sous-jacente… Pas étonnant qu’ils aient des comportements aussi aberrants qu’erratiques…

IIbrahimovic en mâle alpha......

IIbrahimovic en mâle alpha......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires