Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 15 octobre, jour de l'histoire d'un mec...

Denis Vallier
Page du 15 octobre, jour de l'histoire d'un mec...

La morale est un désir, celui de distinguer et de choisir entre ce qui pousse vers la vie et ce qui tire vers la mort. Elle est perçue comme un choix, mais c’est un mensonge. Elle n’est qu’un avatar de l'instinct de conservation et notre sensibilité lui indique la direction. Cela ne nous empêche pas de réfléchir et d’agir en conséquence… si on ne peut tuer le Diable, il faudrait au moins arrêter de le nourrir. Il n’y a qu’avec des idées que l’on peut vaincre un ennemi plus fort que soi surtout s’il est intérieur. Il existe des idées susceptibles de parler au cœur des hommes aussi bien qu'à leur raison et dans tout combat, elles sont plus fortes que les armes : celui qui ne cède pas devant la raison, cédera sous la persuasion…  Nous sommes des êtres de chair et de raison mais sans le cœur, nous serions sourds à la vie mouvante. Parmi les hommes il en est qui sont disposés à l’écouter… parmi ceux qui l’écoutent certains peuvent comprendre… mais parmi ceux qui comprennent combien ont la volonté d’agir ?

L’intelligence des premiers chrétiens a été d’exploiter nos tendances naturelles intimes pour combler le vide qui se crée entre nous comme entre les galaxies et les élargir à l’universel, d’où le nom grec katholikós (- général, universel) attribué à cette secte juive. Nous sommes formatés dans nos contrées par le monothéisme : il engendre systématiquement l’idée de valeurs universelles et nous incite à les répandre. L’universel est toujours un désir de bien faire mais pas forcément de faire le bien. Si vous aimez seulement telle ou telle personne vous n'aimez que vous en fait. L’amour véritable est omnidirectionnel, non-centré. Aimez c'est aimez la vie, toute la vie et Coluche est toujours là pour en témoigner. Le Coluche de "Tchao Pantin", l’histoire d’un mec en panne à côté de ses pompes à essence, ou le Coluche des restos du cœur débordant de vie, de générosité et d’humanité, est l’identification moderne de l’image du Christ malgré sa tronche bien moins glamour… Il rejoint la générosité de ce pari initial audacieux des premiers Chrétiens : elle était indéniable et originale, même si en aimant tout le monde, on peut penser qu’on n’aime personne en particulier. Le drame, ce fut l’effroyable exploitation de cette générosité...

La pureté est une caractéristique de la prime enfance, même pour les belles idées. Le pouvoir, le temps et l’oxygène corrompent inexorablement et tuent le monstre de pureté pour produire une abomination. L'une des plus grandes falsifications de l'histoire, c'est la théologie inventée de toute pièce par Saint Paul, et imposée comme véritable doctrine chrétienne contre Jésus et pour les classes dominantes. Cela dure depuis deux millénaires… Si l’on ne peut changer l’Histoire, autant se mettre aux premières loges et brailler à tue-tête : "Saint Coluche, priez pour nous ! même si vous n’étiez pas un ange…"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires