Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 28 novembre 2021 jour de tout et de rien...

Denis Vallier

Malgré les avertissements de Jacques Prévert, je prends le risque du combat avec l’Ange. Pour régler son compte à ce Dieu qui efface les femmes sous des niqabs, qui abandonne son fils sur une croix, mais qui, surtout, a eu le tort inexcusable de ne m’avoir jamais invité à l’apéro, je me lance dans une lapalissade cosmologique panthéiste : par définition, le Tout ou la nature (- comme vous voudrez), c'est l'ensemble de tout ce qui a été, est, et sera dans un perpétuel recommencement toujours renouvelé. Ce Tout est relié en boucle mais la nature n’est pas le produit de Dieu : la nature est Dieu (- "Deus sive Natura" selon Spinoza qui avait réfléchi à la question). L’Univers ne baigne donc pas dans un au-delà que jamais nous ne pourrons comprendre. De la plus petite des particules à la plus immense des galaxies, toute question trouvera une réponse. Et c’est à ces questions que se sont attaqués les Einstein ou les Higgins.

Je suppose ainsi que la Nature n'a pas d'autre cause qu'en elle-même : car si la Nature admettait une cause extérieure, il y aurait donc quelque chose d'extérieur au Tout. Ainsi, le Tout ou la nature, ne serait pas l'ensemble de ce qui est, ce qui deviendrait contraire à sa définition. Il n’y a rien "en dehors" puisqu’il n’y a pas de dehors. Par conséquent, la Nature n'a pas d'autre cause qu'en elle-même. C’est bien ce que disait mon innocent sophisme. Je pense que vous avez saisi !

Mais à sophisme, sophisme et demi. Donc, Dieu ne pouvant pas être une cause de la Nature, qui soit extérieure à elle, il nous faut admettre soit que l'idée de Dieu est absurde, soit qu'elle se confond entièrement avec celle de Nature. Ainsi les choses n´ont jamais été créées, elles ont toujours été. En effet, il est plus facile de penser que les choses ont toujours été plutôt qu´elles aient été créées car si c´était le cas, notre pensée ne nous servirait à rien et la logique ne pourrait être parce qu´ex nihilo nihil… de rien, rien ne peut advenir, par définition, sinon ce rien dont il est question, creuset des choses, serait lui-même quelque chose, ce qui nous ramène au point de départ. Sous une forme ou sous une autre, l’énergie totale reste constante : elle n’augmente jamais et jamais ne diminue. Quand une chose s’arrête, une autre commence, c’est une des lois de base de la Physique mais on s’imagine que c’est immédiat alors qu’entre les deux, il peut y avoir un beau bordel. Le soleil, l’électricité, les relations, la colère, l’amour, rien n’est immuable, tout est susceptible de changer. C’est une sorte d’accord tacite que nous avons signé à la naissance mais que nous ignorons avoir passé. Un petit peu trop d’une chose, juste un peu moins d’une autre et tout part en vrille. Et cela se situe jusque dans les détails et le superflu de notre quotidien : si tout le monde décidait de ne plus acheter de cadeaux de Noël, l’économie mondiale s’effondrerait (- d’ailleurs il paraît que cette année, Noël sera supprimé : Joseph aurait avoué…). Tant que nous disposons de tout ce que nous tenons pour acquis (- l’énergie, l’eau, la nourriture, le chauffage, la télé, internet) l’équilibre est maintenu et le système est stable, mais il suffit de pas grand-chose pour que tout explose car toute énergie se transforme sans disparaître.

Certains être d’exception se détachent de la matière et réussissent à se mettre en harmonie avec la musique des sphères et c’est tant mieux pour eux, mais pour ma part, tout ça me fait une belle jambe : le Grand Tout que je connais est aux abonnés absents pour un temps indéterminé et il n’écoute jamais son répondeur (- il a fermé la sous-pape selon la doctrine de l’absenthéisme). Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il me prenne pour un moins-que-rien et ne m’invite pas à l’apéro… et les jours où je me prends pour Jésus, je suis en droit de le lui  en vouloir… Il aura besoin d’un bon avocat.

Page du 28 novembre 2021 jour de tout et de rien...

- BIIIIIIP… "Bonjour vous êtes bien chez Dieu, désolé, je suis absent… laissez-moi un message... BIP"
- " Allo Papa ! PAPA ! ! !... Décroche bon sang ! Écoute, j'ai eu un petit problème avec les flics, on parle de me faire un procès ou je ne sais trop quoi, mais j’le sens pas… c’est pas top, tu pourrais pas m'aider un peu ? J'ai comme l'impression que ça va mal tourner c’t’histoire. Papa, t'es là ? Décroche bon sang ! Qu’est-ce t’attends ? Mais c’est pas vrai, qu’est-ce qu’y fout ? J'ai juste une question… pourquoi tu m’abandonnes, hein ? Papa ? "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires