Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du jeudi 21 avril 2022, jour de Zénon...

Denis Vallier

Nous découvrons le monde en fonction de nos sens, de nos œillères, de notre langage, de ce qui nous sert d’intelligence, de notre bon sens et de notre raison… Nous atteignons assez vite nos limites et cela en donne des occasions de se tromper… Le résultat est variable et sans garantie… Nous avons raison de nous méfier car des biais se glissent entre nos facultés et l’univers et pour illustrer la méfiance requise envers la raison, il n’y a pas meilleur exemple que le "paradoxe de Zénon" d’Élée : il met en scène Achille et une tortue faisant la course. Achille, sûr de sa force et de sa vitesse, se donne un handicap et laisse la tortue partir d'un point plus avancé du parcours. Pour être handicapé, il doit être handicapé car il ne va que deux fois plus vite que la tortue. Le temps qu'Achille atteigne le point de départ de la tortue, celle-ci aura progressé de la moitié de la distance parcourue par Achille. Et ainsi de suite… Donc, Achille ne rattrapera jamais la Tortue puisque celle-ci avance toujours de la moitié de la distance qui les sépare. Bien sûr, on sait que c'est faux, qu'Achille va beaucoup plus vite que la bestiole et qu’il la rattrapera et Zénon le savait aussi bien que nous mais sa démonstration est irréfutable. Il démontrait ainsi qu'avec un raisonnement parfaitement logique on peut parvenir à une conclusion absurde. Cela rend extrêmement prudent quant à la toute-puissance de la raison pour expliquer le monde. N’est-ce pas?

Les Sophistes nous démontrent que la pensée a ses limites. La thèse est simple et souvent reprise : une intelligence limitée ne peut pas comprendre la vérité absolue des choses. Les données sont éparpillées aux milliards de coins de l’Univers et impossible à collecter simultanément. La vérité étant indivisible, en sont exclues les comparaisons de plus et de moins. Ergo (- comme aiment dire les Sophistes) la vérité absolue peut seule mesurer la vérité vous affirmeront ceux qui y croient. Ce qui implique quelques corollaires du même acabit : seul le mensonge peut mesurer le mensonge ou seule l'erreur peut mesurer l'erreur… On voit bien que l’on ne peut s’en sortir et on est bel et bien dans la panade. La vérité étant inaccessible, injoignable, aux abonnés absents, il est tout à fait normal que tout le monde se tape sur la tronche, s'étripe, s'éviscère, à propos de la vérité… de la sienne propre, évidemment, et de l'erreur des autres, symétriquement évidente… je me trompe ?

Page du jeudi 21 avril 2022, jour de Zénon...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires