Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 4 juin 2022 jour du mur du "on"...

Denis Vallier

C’est toujours pareil, on nous éduque, on nous dit que c’est comme ci et pas comme ça et l’on doit suivre… Voyez : la vénérable Académie considère l’usage de ce "on" comme une faute de goût et de style… Bande de "on", j’ai un tout autre point de vue et du coup, j’en use et en abuse jusqu’à l’excès : je trouve ce petit machin mignon et amusant et je l’ai pris en affection. Deux lettres pour caser toute l’humanité… "On a souvent besoin d’un plus petit que soi"… Il faut dire qu’il a de bien nobles origines étymologiques puisqu’au départ, il provient d’homo désignant non pas une orientation sexuelle, mais l’être humain en général. "On" est donc tous homos et comme nous pensons que nous pensons, "on" s’est baptisés "Homo sapiens", c’est-à-dire "intelligents, sages, raisonnables, prudents"…Héhé…vu que c’est nous qui avons reçu l’ordre divin de classer les espèces sur cette planète, "on" allait se gêner, tiens ! "On" n’est jamais mieux servi que par soi-même. Malgré tout, si nous pensons que nous pensons, nous ne sommes pas si sûrs que ce soit toujours avec intelligence, sagesse, raison et prudence…

Penser, ce n’est pas simplement avoir conscience, encore moins se positionner, avoir une opinion, croire : c’est plutôt tenter modestement de prendre la mesure de la réalité comme telle dans toutes ses dimensions et s’émerveiller de sa complexité sans obligation de résultat ni de vérité pour autant. Ainsi, penser est plus explorer, apporter une clarté, éclaircir, que saisir véritablement toutes les intrications de l’ensemble malgré notre ardent désir d’y parvenir. L’humilité s’impose… Concevoir par concept, se faire des idées, c’est forcément segmenter, découper en tranche un ensemble complexe parfaitement cohérent et huilé, c’est limiter la nature illimitée. Dans cette exploration, les traces laissées par nos prédécesseurs nous facilitent grandement la tâche, mais au final, le chemin que nous emprunterons sera unique. Il n’y a pas de chemin tout fait dans le jamais vu, il nous reviendra donc de le tracer nous-même à la machette s’il le faut… Malheureusement, rares seront les ponts et les grandes avenues… nous serons nombreux à butter sur de sinistres impasses ou à tourner autour d’un rond-point…

Tout homo sapiens pense, même le plus sot… "Intelligent, sage, raisonnable, prudent" qu’y disaient…tu parles ! Pas étonnant qu'il y ait tant de points de vue opposés, d’angles d’attaque divergents, des bagarres à tous les coins de rue et des types qui utilisent le "on" à la place du "nous"… des millions, des milliards… Quel souk ! Mais vous allez voir ce que vous allez voir ! Ne vous en faites pas, l’ordre et la tyrannie sont en marche… "on" a les moyens de vous remettre dans le droit chemin et de vous faire tous avancer au même pas de l’oie !

(Illustration par Till Nowak)

(Illustration par Till Nowak)

(Illustration par Till Nowak)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires