Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 27 novembre 2022, jour d'entraide...

Denis Vallier
(Peinture : La Sieste de Van Gogh)

(Peinture : La Sieste de Van Gogh)

Dans les premiers temps qui ont duré plusieurs centaines de milliers d’années, l’espèce humaine, comme tous les autres écosystèmes, a eu une population relativement stable. Puis, la mise en commun de nos savoir-faire et de nos connaissances, c’est-à-dire de nos cultures a permis l’explosion démographique de notre espèce..

Pas simplement pour tailler des silex, mais comment apprendre aux autres à le faire et comment se répartir économiquement le travail. On oublie toujours que le maître mot "Économie" qui régit notre vie actuelle vient d’économie d’effort : à deux, ça va trois fois plus vite, la collaboration produit davantage de nourriture et du coup, la population s’accroit. Nous avons avancé par bonds successifs comme les kangourous. Du coup, il y a davantage de gens à collaborer plus efficacement et à générer de nouveaux savoir-faire : l’agriculture, l’élevage, l’écriture, la lecture, ce qui signifie une meilleure transmission de vos savoir-faire même après votre mort.

On ne se rend pas bien compte de l’exploit comme pour tout ce qui nous paraît évident de nos jours, mais "simplement" inventer l’agriculture a nécessité une somme d’observations, d’essais et d’erreurs, de transmission du savoir, qui dépassent notre entendement ordinaire : il a fallu des siècles et des siècles pour repérer et sélectionner au milieu de toutes les autres, les maigres herbes de l’époque qui formaient leurs épis au même moment et pouvoir les regrouper pour faucher le premier arpent de blé ou de riz…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires