Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 5 avril 2018 jour des identités

Denis Vallier
Page du 5 avril 2018 jour des identités
Page du 5 avril 2018 jour des identités

Plus ça va, plus notre monde se maquille, il évolue vers le superficiel, le toc, les liftings, les apparences. Il y a bien sûr des réactions, des réflexes naturels de préservation qui s’actionnent mais globalement nous faisons de plus en plus cas de notre apparence et ceux qui s’accrochent à l’authentique font figure de dinosaures ou de bobos snobinards. Les réseaux sociaux n’arrangent rien en faisant caisse de résonance. Comme le phénomène se généralise et devient la norme, ne devient-il pas absurde, contradictoire même, de prétendre trouver l'incarnation de l'inauthenticité sur le terrain des...

Page du 4 avril 2018 jour du métaphysicien

Denis Vallier
Page du 4 avril 2018 jour du métaphysicien
Page du 4 avril 2018 jour du métaphysicien

Nous sommes généralement assez prévisibles, nous avons des habitudes tenaces, entre autres, celle d'associer ce qui est abstrait, comme les sentiments ou pour certains la foi par exemple, à une entité libérée des contingences, à un esprit au-delà du corps ou à une sorte de petit nuage mystérieux qui se promènerait entre le crâne et le haut du corps. Ce concept de dualité est très pratique car il permet à l'homme de se tromper lui-même et l'assure en même de temps d'une connaissance absolue que l'on peut atteindre par la métaphysique. Poupées russes La métaphysique ordinaire à laquelle chacun peut...

Page du 3 avril 2018 jour de métamorphose

Denis Vallier
Page du 3 avril 2018 jour de métamorphose
Page du 3 avril 2018 jour de métamorphose

Quand je vis, quand je sens, quand je vois, quand j’entends, quand j’ai mal, l’union est si étroite que je suis un seul et non pas le commandant d’un navire qui serait mon corps comme le prétendait Descartes. Il distinguait corps et âme et se débrouillait pour les faire tenir ensemble. Comment l’âme pourrait-elle agir sur le corps et vice-versa si pour les distinguer on est obligé de les considérer de nature si différente que leur interaction devient miraculeuse ? Son but était la médecine, de soigner l’homme : si le corps humain n’était qu’une étendue que l’on pouvait labourer et entretenir géométriquement,...

Page du 2 avril 2018 jour de poussière

Denis Vallier
Page du 2 avril 2018 jour de poussière
Page du 2 avril 2018 jour de poussière

Comme un grand nombre d’entre nous, j’ai tendance à parler de moi pour éviter de parler de choses importantes. C’est qu’avant de vouloir changer le monde, il me faut d’abord essayer de le comprendre et ça... Pour donner du sens au monde où nous vivons, nous inventons des fictions. Certaines de ces fictions sont d’ailleurs collectives. Le cerveau est donc capable de se construire des simulations du monde extérieur ce qui lui permet d’anticiper en les projetant dans l’avenir. Nous avons en permanence dans notre tête une représentation consciente en rivalité avec une multitude d’autres représentations...

Page du 1er avril 2018 jour d'illusions

Denis Vallier
Page du 1er avril 2018 jour d'illusions
Page du 1er avril 2018 jour d'illusions

Sur l’image que voici, les sens alternés des torsades sont la première chose que notre cerveau perçoit. Notre pauvre regard ne peut saisir d’un seul coup l’ensemble des cercles, il butine de bribe en bribe et notre cerveau se dépatouille en déduisant faussement que les cercles doivent se croiser même si nous en doutons car sinon l’image serait sans intérêt... C'est superbe. Voici une preuve que le cerveau nous fait voir ce qu'il interprète à l'instant T et construit la « réalité » à sa guise dans notre dos. Il est incapable de prendre le temps de rectifier la vitesse trop lente de la vision et...

<< < 1 2