Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 30 juin 2019 jour des horloges d'antan.

Denis Vallier
Page du 30 juin 2019 jour des horloges d'antan.
Page du 30 juin 2019 jour des horloges d'antan.

Après le calendrier des paysans amateurs de bridge on retrouve plus sérieusement l’horloge des religieux : les premiers monastères respectaient des heures régulières pour la prière comme les Musulmans ; ils ont sans doute eu la paternité (- ou du moins, ce fut fait pour répondre à leurs besoins) de l’invention des horloges mécaniques, cette novation essentielle qui depuis pourrit nos vies. Il leur suffisait de remonter les pesons en tournant des axes à la manivelle ou avec des clés pour se libérer des fastidieux sabliers ou des pénibles clepsydres: ils ont mécanisé le temps et nous ont suspendus...

Page du 29 juin 2019 jour à jouer aux cartes.

Denis Vallier
Page du 29 juin 2019 jour à jouer aux cartes.
Page du 29 juin 2019 jour à jouer aux cartes.

Domestiquer des animaux ne fut guère facile, mais domestiquer des plantes fut une toute autre affaire. Il fallut beaucoup d’observations, de connaissances accumulées et transmises, d’intelligence pour que nos ancêtres d’il y a 9 ou 10000 ans inventent et mettent au point l’agriculture. Respect ! Cela ne fut possible que parallèlement à l’élaboration du calendrier. Déjà que le temps nous est un mystère, pour arranger les choses, voilà que les paysans s’en mêlent ! Un calendrier leur est effectivement indispensable surtout sous nos latitudes aux saisons marquées. La lune et ses cycles réguliers les...

Page du 28 juin 2019 jour du Nouveau Temps.

Denis Vallier
Page du 28 juin 2019 jour du Nouveau Temps.
Page du 28 juin 2019 jour du Nouveau Temps.

Depuis le temps que je perds mon temps à parler du Temps... je n'ai rien fait de concret à ce sujet ! Tout le monde le subit, on le prend on le perd, on le gagne, on le compte, on court après... mais on ne fait rien de concret ! Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure. J'ai donc décidé de prendre le taureau par les Capricornes et de secouer le cocotier du Temps ! Franchement, c’est quoi ces 12 mois de 28 ou 30 ou bien 31 ou encore 29 jours ? Ces 52 ou 53 semaines, ces 7 jours de 24 heures, ces 60 minutes, ces 60 secondes suivies de dixièmes, de centièmes de seconde, auxquelles on...

Page du 27 juin 2019 jour du calendrier...

Denis Vallier
Page du 27 juin 2019 jour du calendrier...
Page du 27 juin 2019 jour du calendrier...

La Terre fait le tour du Soleil en un an … 365 jours un quart, c’est comme ça ! Ce n’était pas évident à calculer au départ. Heureusement que la Terre est inclinée sur son axe mais malgré tout, respect aux anciens ! De plus, allez organiser un calendrier avec un nombre aussi tordu comme point de départ… Mais au fait, qu'est-ce qu'un calendrier ? La supposition, hasardeuse et arrogante, que le temps peut se laisser harnacher arbitrairement ? Dans les faits, ce n’est qu’une prise de repère pour planter ses choux au bon moment ou une convention pour que l’on puisse tranquillement commercer ou organiser...

Page du 26 juin 2019 jour du temps mou.

Denis Vallier
Page du 26 juin 2019 jour du temps mou.
Page du 26 juin 2019 jour du temps mou.

Ce que nous connaissons a mis du temps pour se mettre en place mais au départ il n’y avait rien du tout, tout était nulle part et partout était synonyme d'ici. Ce n'est qu'ensuite qu’apparurent plus tard et ailleurs. Par extension, en quelque sorte... Si l’on tente de s’imaginer le début de l’Univers et de toute chose on peut se le représenter par une sorte de frémissement de ce rien du tout, une infime vibration du vide… est-ce de là que découlera plus tard toute la musique ? Pourrait-on, en écoutant bien les bruits de fond de l'univers, reconstituer la Mélodie du Début ? La musique des sphères...

Page du 25 juin 2019 jour de panne d'essence.

Denis Vallier
Page du 25 juin 2019 jour de panne d'essence.
Page du 25 juin 2019 jour de panne d'essence.

"L’existence précède l'essence"… Je dois l’avouer, je n’ai jamais compris vraiment ce que voulait vraiment dire Sartre : cela me paraît trop simple ! En tout cas, ce que je ne comprends toujours pas, c’est que l’on ait fait tant cas de cette citation qui me paraît une évidence : il a bien fallu que les végétaux existent avant qu’on ait du pétrole. Ce que Sartre souligne dans sa conférence "L’existentialisme est un humanisme" c'est que le moi n'est pas substance… Et cela me pose autrement problème. À ma faible hauteur de vue, ça sent l’arnaque messianique car à mon sens, l'existence ne peut précéder...

Page du 24 juin 2019 jour unique.

Denis Vallier
Page du 24 juin 2019 jour unique.
Page du 24 juin 2019 jour unique.

L’homme, ce singe nu et irrationnel, est plus difficile à traduire en courbes que la femme, la véritable nature humaine. Mais, malgré tous les algorithmes du monde, il est tout-à-fait illusoire de chercher à le réduire à des fonctions mathématiques ou à des équations et ce ne sont pas les milliards de milliards d’octets d’informations accumulés par les Big Data moulinant dans une Intelligence artificielle qui l’aideront. Bien sûr, nous pourrons être classés grossièrement en catégories, mais vrais jumeaux ou pas, vous n’aurez jamais deux personnes absolument identiques ; ce qui est de l’ordre de...

Page du 23 juin 2019 jour embouteillé.

Denis Vallier
Page du 23 juin 2019 jour embouteillé.
Page du 23 juin 2019 jour embouteillé.

Les scientifiques, comme tout le monde, essayent d’éviter les embouteillages mais comme tout le monde, ils sont bien obligés de prendre patience et d’y perdre leur temps ; ils mettront peut-être à profit ce temps perdu pour se demander comment nous en sommes arrivés là … J’aimerais qu’ils m’expliquent uniquement avec les mots de la physique pourquoi nous prenons plaisir à détruire la planète et ainsi scier la branche sur laquelle nous sommes encore perchés. À mes yeux, la matière et la matière vivante diffèrent par ce curieux phénomène en apparence inutile qu’est la vie : la vie s’est ajoutée au...

Page du 22 juin 2019 jour américain.

Denis Vallier
Page du 22 juin 2019 jour américain.
Page du 22 juin 2019 jour américain.

Les Etats-Unis forment le plus impossible des pays, ils ne sont peut-être pas le plus grand du monde mais c’est manifestement le plus gras avec un président à son image, d’une vulgarité sans nom et d’un cynisme absolu. Il n’est pas idiot mais impulsif, égoïste, retors et pervers ; lui au moins, a su prendre le pouls de l’Amérique profonde. S’il veut être réélu, il n’a guère intérêt à s’adresser aux plus intelligents ; ça lui est donc complètement égal de raconter n’importe quoi pourvu que les imbéciles l’écoutent, il leur dit ce qu’ils veulent entendre. C’est un pays constitué de descendants d’immigrés...

Page du 21 juin 2019 jour de l'homme qui tombe.

Denis Vallier
Page du 21 juin 2019 jour de l'homme qui tombe.
Page du 21 juin 2019 jour de l'homme qui tombe.

Photo "The Falling Man" de Richard Drew - AP L’esthétique de l’horreur a un impact violent sur nos rétines et ceux qui planifient les attentats le savent bien. Quant à choisir, il vaut mieux pour l’audience un cadre et des acteurs qui captent bien la lumière. Si, à la suite de Proust, nous recherchons le temps perdu (- modestement et à notre humble échelle), en tapant "homme qui tombe" sur Qwant (- si l’on est dans la résistance), on tombe sur la chute tragique d’un homme le long de la façade d’une tour de Manhattan le 11 septembre 2001 et l’on sait que le personnage et le superbe décor géométrique...

Page du 20 juin 2019 jour en sursis.

Denis Vallier
Page du 20 juin 2019 jour en sursis.
Page du 20 juin 2019 jour en sursis.

Manifestement, l’intelligence humaine recule tandis que les machines nous remplacent progressivement. Les péages d’autoroute s’automatisent et bientôt, il n’y aura plus de caissières au supermarché sans que l’on s’en offusque. On achète nos T-shirt à 5€ alors on laisse faire… Cela s’étendra comme une tache d’huile dans tous les secteurs d’activité et nous n’aurons à nous en prendre qu’à nous même… Après avoir marché sur la lune, nous avons eu le 11 septembre, quelle sera la suite ? La terre redeviendra plate ? Nous irons en pèlerinage au Loch Ness pour adorer le monstre ? L’humanité bascule dans...

Page du 19 juin 2019 jour de Marcel Proust.

Denis Vallier
Page du 19 juin 2019 jour de Marcel Proust.
Page du 19 juin 2019 jour de Marcel Proust.

Portrait de Marcel Proust par Jacques-Emile Blanche - 1892. Je m’en souviens très bien, aux alentours de 1905, Léon Daudet et moi-même étions des habitués du Weber, un restaurant parisien ; il décrit l’entrée en scène de Marcel Proust comme celle d’un personnage shakespearien… « Vers sept heures et demie arrivait chez Weber un jeune homme pâle, aux yeux de biche, suçant ou tripotant une moitié de sa moustache brune et tombante, entouré de lainages comme un bibelot chinois. Il demandait une grappe de raisin, un verre d'eau et déclarait qu'il venait de se lever, qu'il avait la grippe, qu'il s'allait...

Page du 18 juin 2019 jour des cheveux blancs.

Denis Vallier
Page du 18 juin 2019 jour des cheveux blancs.
Page du 18 juin 2019 jour des cheveux blancs.

Le temps ne s’écoule peut-être pas comme nous nous le représentons, mais nous vieillissons inexorablement. Il arrive un moment dans sa vie où l’on trouve que les gens de son âge paraissent incontestablement bien plus vieux que soi. Et cela touche tout le monde, même les meilleurs… Dans "le bal des têtes" du "Temps (- enfin) retrouvé", son dernier tome publié ironiquement en 1927 cinq ans après sa mort (- il parvient à ses fins grâce à l’art et à la littérature), Marcel Proust, ou plutôt son personnage, retrouve tous ceux qu’il connaît avec des cheveux blancs et se demande à quoi peut bien correspondre...

Page du 17 juin 2019 jour différé.

Denis Vallier
Page du 17 juin 2019 jour différé.
Page du 17 juin 2019 jour différé.

Marcel Proust a fait courir sans fin un personnage à la recherche du temps perdu tout au long des lignes de sept superbes livres. Dans le quatrième, Sodome et Gomorrhe, notre Marcel ayant avalé Chronos, lui fait partager la même expérience que sa madeleine, la même dissociation, quand en relaçant sa bottine, il revoit le visage de sa grand-mère décédée et réalise combien elle lui manque (- ce qui est le début différé de son travail de deuil jusque-là sous cloche). Il se retrouve réellement tel qu’il était à 17 ans dans la fraîcheur de l’ignorance de tout de ce qu’il vivrait dans l’intervalle. C’est...

Page du 16 juin 2019 jour des madeleines.

Denis Vallier
Page du 16 juin 2019 jour des madeleines.
Page du 16 juin 2019 jour des madeleines.

Aimez-vous Proust ? Je ne connais pas de philosophe de métier ayant appréhendé le temps mieux que ce romancier. Tenter d’évoquer la subtilité et le génie de Proust devant un jeune sous perfusion de jeux vidéo du 21 ème siècle ne peut déclencher dans un premier temps, qu’un décrochage ébahi de mâchoire, suivi d’un regard d’incompréhension compatissant puis d’une moue dubitative et entendue au coin des lèvres. Et pourtant… Que de leçon en tirer ! L'écrivain Aurélien Bellanger, plus fin qu’il ne le laisse paraître, confie qu’étant enfant, il imaginait que Proust et Freud n'étaient qu'une seule et...

Page du 15 juin 2019 jour des monades.

Denis Vallier
Page du 15 juin 2019 jour des monades.
Page du 15 juin 2019 jour des monades.

Souchon, ironique, se moquait des vieilles bourges en chantant "Poulailler’s Song" dans les années 80… "Que font ces jeunes, assis par terre, habillés comme des traîne-misère ? On dirait qu'ils n'aiment pas le travail. Ça nous prépare une belle pagaille"… Ses paroles prémonitoires prennent malheureusement un autre sens de nos jours.Serais-je devenu un vieux bourge? Mais il suffit de se promener dans la rue à l’heure de la sortie d’un lycée pour voir tous ces jeunes aux pantalons déchirés cheminant côte-à-côtes cloisonnés par leurs œillères. Ces "monades urbaines" repliées sur leur propre univers...

Page du 14 juin 2019 jour de peur et de vertige.

Denis Vallier
Page du 14 juin 2019 jour de peur et de vertige.
Page du 14 juin 2019 jour de peur et de vertige.

Ce n’est sans doute pas tous les jours, mais si vous avez l’occasion de demander à quelqu’un de très, très riche au point de ne pas savoir quoi faire de son argent, pourquoi il en veut toujours plus, après un petit temps de réflexion, il vous répondra le plus sérieusement du monde que c’est "par peur de manquer"… - Manquer de quoi ? - De tout… Ce n’est pas nouveau. Depuis bien avant que notre espèce adopte la station verticale, nous avons eu peur et c’est grâce à cette peur que l’on peut se retrouver ici à en parler. La peur et l’adrénaline ne nous ont pas quittés depuis l’époque où nous craignions...

Page du 13 juin 2019 jour des gueules cassées.

Denis Vallier
Page du 13 juin 2019 jour des gueules cassées.
Page du 13 juin 2019 jour des gueules cassées.

Depuis les premiers vagissements de l’univers, dès la première microseconde, le temps propose et le hasard dispose. Et nous autres, misérables virus de surface, esclaves enchaînés, luttons collectivement contre leur tyrannie mais ils font plus que force ni que rage. Le combat est encore bien trop inégal mais nous sommes déterminés et ne manquons ni d’ambition, ni d’imagination. Nous nous trouvons entraînés dans cette guerre qui charrie son lot de dégâts collatéraux et pas mal de gueules cassées et de déserteurs . Il n’y a pas longtemps, Guillaume Gallienne a été l’acteur d’"Oblomov", qui est à...

Page du 12 juin 2019 jour à la recherche du temps perdu.

Denis Vallier
Page du 12 juin 2019 jour à la recherche du temps perdu.
Page du 12 juin 2019 jour à la recherche du temps perdu.

Qu’on se le dise, le temps perdu n’est pas comme le pain, s'il est perdu, on ne le retrouve jamais. On emmagasine des tas de choses mais il n’y a pas d’armoire où ranger le temps. De toute façon, c’est perdre encore plus son temps que d’essayer de rattraper le temps perdu. Au fond, comme celui des piètres marins "mangeurs-de-temps", le temps perdu est un temps qui n’est plus quantifiable, il devient fantomatique, une sorte de brume planant sur nos mémoires. Il y a trente-six manières de considérer le temps : le temps perdu de Monsieur Hulot est en opposition totale avec le temps gagné et comptabilisé...

Page du 11 juin 2019 jour des hikikomori

Denis Vallier
Page du 11 juin 2019 jour des hikikomori
Page du 11 juin 2019 jour des hikikomori

Ne rien faire en se tournant les pouces, ce n’est pas tout-à-fait perdre du temps : c’est au contraire l’occasion d’exercer son droit à la jouissance qui est un droit de l’homme autant que de la femme mais également un devoir lors de notre bref passage sur cette planète. On peut trouver dans notre patrimoine culturel de nombreux exemples qui nous y invitent. Quand il prend des « Vacances » Monsieur Hulot ne perd pas son temps, au contraire, il multiplie les occasions de se l’approprier. Mais si sa voiture tombe en panne sur la route de ses vacances, là, effectivement, il le perd et l’on comprend...

Page du 10 juin 2019 jour à rester au lit.

Denis Vallier
Page du 10 juin 2019 jour à rester au lit.
Page du 10 juin 2019 jour à rester au lit.

Malgré nos multiples fêtes religieuses, notre montagne de lois qui enfle chaque jour, notre armée de philosophes et de vieux sages aux crânes lisses et brillants, le monde est toujours aussi violent et injuste… Bien sûr, cette violence a pris des formes un peu moins brutales depuis les temps anciens, elles sont plus civilisées, plus télévisuelles, nos armes sont devenues propres et ne plantent pas d’échardes dans les doigts, mais notre violence est restée la même. L’humanité est là-bas, au bout du chemin, mais nous n’avons pas encore fait le plus difficile de tout voyage : le premier pas. Pour...

Page du 1er juin 2019 jour de droit à la paresse.

Denis Vallier
Page du 1er juin 2019 jour de droit à la paresse.
Page du 1er juin 2019 jour de droit à la paresse.

« Travaillez ! Travaillez prolétaires pour agrandir la fortune sociale et vos misères individuelles. Travaillez ! Travaillez pour que, devenant plus pauvres, vous ayez plus de raisons de travailler et d’être misérables. Telle est la loi inexorable de la production capitaliste. »… « Le Droit à la paresse », telle est la réponse du lucide et enflammé Paul Lafargue à la fin du 19 ème siècle face au succès de l’industrialisation sauvage à marche forcée. C’est également celle d’un employé ingénieux, bienveillant et très paresseux de la seconde moitié du XX ème siècle. Il s'agit du dénommé Gaston Lagaffe...