Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Page du 31 décembre 2022, jour des fonctionnaires...

Denis Vallier
Page du 31 décembre 2022, jour des fonctionnaires...
Page du 31 décembre 2022, jour des fonctionnaires...

"Je ne suis pas un imbécile puisque je suis douanier…" C’est à la suite d’une prise de bec à un poste frontière que Fernand Raynaud a sorti son sketch ravageur… D’après un vieil ami qui fut douanier, autant vous dire que les gabelous n’ont guère apprécié. Pourtant, il n’a pas précisé qu’en plus, ils sont tous alcolos et feignants… "A chaque jour suffit sa peine", telle est la devise des fonctionnaires qui est en passe de remplacer notre "Liberté Egalité Fraternité" au fronton des mairies… Vous voyez, il m’arrive même de citer Jésus mais il aurait pu rajouter "L’homme sage connaît ses limites et...

Page du 30 décembre 2022, jour des cossards...

Denis Vallier
Page du 30 décembre 2022, jour des cossards...
Page du 30 décembre 2022, jour des cossards...

(Dessin : Gaston Lagaffe en bonne compagnie par Franquin) On peut trouver grand intérêt à son travail quand il correspond à une passion mais les passions n’ont qu’un temps, nous évoluons et la plus jolie fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a. Si nous ne l’étions pas au départ, nous devenons tous plus ou moins cossards… pour certains, cela ne se traduit que par un léger manque d’entrain le lundi matin quand pour d’autre c’est un état permanent et massif mais de toute façon, il y a quelque chose de pas normal dans notre façon de vivre : se tuer à la tâche est d’évidence pathologique....

Page du 29 décembre 2022, jour à ne rien faire...

Denis Vallier
Page du 29 décembre 2022, jour à ne rien faire...
Page du 29 décembre 2022, jour à ne rien faire...

(Éloquente photo du talentueux Sebastião Salgado - 1986 - Serra Pelada) Il ne me paraît guère évident que notre espèce soit génétiquement programmée pour ramasser des poubelles derrière un camion à 4 h du matin… N’empêche, levez-vous de bonheur et avant l'aube pour rembourser les dettes de nos banques et engraisser les banquiers… Je ne veux de mal à personne, mais l’inventeur du réveille-matin aurait dû être avorté… "Travailler plus pour gagner plus"… et vivez toujours plus longtemps pour travailler encore plus, courbez l’échine pour peaufiner nos dividendes sur vos dos corvéables !… La belle...

Page du 28 décembre 2022, jour de flemme...

Denis Vallier
Page du 28 décembre 2022, jour de flemme...
Page du 28 décembre 2022, jour de flemme...

Un an avant mai 68, Yves Robert dans le film Alexandre le Bienheureux nous conviait à un hymne à la paresse à travers le portrait d’un homme qui, à la mort de sa femme, décide de tout plaquer et de se reposer enfin, au grand dam des autres. Il était pourtant resté bien dans les clous et fidèle à ses engagements jusqu’au bout puisque lié jusqu’à ce que la mort les sépare. "Bouge pas comme ça, tu me fatigues !" , lance Alexandre à son chien. "Toi aussi, faut que tu remues, que tu cavales… mais qu’est-ce qu’ils ont tous ? On a le temps. Faut prendre son temps. Faut prendre le temps de prendre son...

Page du 24 décembre 2022, jour de Peter...

Denis Vallier
Page du 24 décembre 2022, jour de Peter...
Page du 24 décembre 2022, jour de Peter...

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi notre société évolue en dents de scie de manière si peu harmonieuse malgré nos moyens et nos capacités ?... Comment de belles entreprises comme Air France ou la SNCF peuvent-elles traverser de si grandes difficultés en embauchant nos plus brillants cerveaux payés à prix d’or sinon à cause d’erreurs stratégiques au plus haut niveau ? Quand ce ne sont pas les aiguilleurs du ciel qui font grève, trois contrôleurs sans scrupules s’y mettent et paralysent les trains pour les fêtes de fins d’années… Principe de précaution oblige… Trois techniciens cessent de...

Page du 23 décembre 2022, jour de premier pas...

Denis Vallier
Page du 23 décembre 2022, jour de premier pas...
Page du 23 décembre 2022, jour de premier pas...

(Photo mise en scène par John Wilhelm) Pour le ski ou le vélo, soit… mais après un demi-siècle de précautions et de prudence, nous avons décidé de faire porter un casque aux bébés qui apprennent à marcher… Pourquoi pas des genouillères et des protections de coudes et de poignets ? Le feu, ça brûle et qui ne s’est jamais brûlé ne le connaît pas : on croit souffler une flamme, mais c’est la braise qu’on attise. Le principe de précaution a complètement déboussolé notre mode de vie : nous sommes perchés hors sol au point d’avoir oublié que vivre est un risque, que la douleur est un signal, qu’il...

Page du 22 décembre 2022, jour de seum...

Denis Vallier
Page du 22 décembre 2022, jour de seum...
Page du 22 décembre 2022, jour de seum...

(Photo Bleu Blanc Rouge de Sandro Giordano) Laissons les Français douter dans leur déception puisque certains incertains s’enferment dans ce destin. Mais laissons-les faire dans le respect de chacun puisque c’est ce qu’ils demandent quand ils se font chambrer. C’est toujours mieux que d’enfler comme des baudruches tels des coqs sur leur tas de fumier si nous avions gagné la Coupe du Monde. En contrepartie, le "seum" nous assomme sans s’assumer, le moral n’est plus au beau fixe : il a toujours fluctué selon la météo et les matchs de foot et c’est mauvais pour la Bourse et les dividendes. Il y a...

Page du 21 décembre jour de la nuit la plus longue...

Denis Vallier
Page du 21 décembre jour de la nuit la plus longue...
Page du 21 décembre jour de la nuit la plus longue...

(Illustration Dariusz Klimczak) J’en étais à méditer sur cette Coupe du Monde envolée quand m’est apparu en pleine conscience, l’image d’un stade dont les briques étaient des liasses de billets et qu’une tempête emportait dans un tourbillon comme fétus de paille. Me tournant le dos devant un monceau de débris informes, Elon Musk (- qui s’est bâti un empire pour ne guère en profiter) donnait la main à l’Oncle Picsou sorti de nulle part et au roi du Qatar… Quelques-uns parmi nous consacrent leur vie à accumuler des milliards comme d’autres collectionnent les timbres. À chacun ses marottes me...

Page du 20 décembre 2022, jour dépouillé...

Denis Vallier
Page du 20 décembre 2022, jour dépouillé...
Page du 20 décembre 2022, jour dépouillé...

(Illustration par Andhika Ramadhian) Être ou avoir ?… Après avoir passé notre temps à accumuler des avoirs sans faim ni raison, le temps vous invite à lâcher du lest : il vous enseigne qu’être, c’est être libéré du désir d’avoir… de quelque avoir qu’il s’agisse, matériel, mental, émotionnel, intellectuel (- et même spirituel selon Arnaud Desjardins). On peut aller jusqu’à se payer le luxe de la pauvreté, d’abandonner l’encombrante notion de progrès et tant qu’on a des proches de qualité et ses potes pour faire bande à part, on peut même renoncer à son humanité : ce n’est qu’un projet, un...

Page du 19 décembre 2022, jour de déprime...

Denis Vallier
Page du 19 décembre 2022, jour de déprime...
Page du 19 décembre 2022, jour de déprime...

(Photographie par Alex Howitt) On a failli vivre un jour hystérique… On a failli tenir le Monde entre nos mains pour le remplir de champagne et on boit le calice jusqu’à la lie, n’en subsiste que l’amertume du quotidien et la déprimante réalité. On referme sa télé et ça nous coupe du monde… Basta, rideau, fin du rêve et des illusions… On ne cassera pas leurs vitrines ce coup-ci, mais malgré tout, les commerçants font grise mine sous les néons de la fête gâchée : ce n’est pas bon pour le commerce… Quand cela ira un peu mieux, on ira faire tant bien que mal nos courses pour la Noël, on se consolera...

Page du 18 décembre 2022, jour sans...

Denis Vallier
Page du 18 décembre 2022, jour sans...
Page du 18 décembre 2022, jour sans...

Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir manger "sans" : sans sucre, sans gras, sans sel, sans viande mais aussi désormais sans gluten, sans lactose ou sans caféine. C’est explicable par un nombre sans cesse croissant d’allergies de tous ordres à commencer par un rejet de l’industrialisation croissante de l’alimentation, sans cesse ébranlée par des scandales sanitaires. On peut le comprendre : s’il y a deux termes contradictoires que l’appât du gain a rendus compatibles non sans dégâts , c’est bien "industrie" et "alimentaire". Mais notre extrême prudence en regardant notre assiette peut...

Page du 17 décembre 2022, jour de natation...

Denis Vallier
Page du 17 décembre 2022, jour de natation...
Page du 17 décembre 2022, jour de natation...

(Illustration : Alfred Gescheidt - Message In a bottle) Parmi les compétences exigées pour devenir steward ou hôtesse de l'air, il vous est demandé de savoir nager sur 50 mètres en moins de deux minutes : même si ce n’est pas un exploit, c’est, fort utile au milieu du Pacifique et tout à fait respectueux du principe de précaution. Mais allez nager 50 mètres au milieu du Pacifique… vous serez toujours au milieu du Pacifique, il n’y a que des milieux au milieu du Pacifique. Au nom du principe de précaution, on vous demandera donc de savoir nager mais plus personne ne bouge le petit doigt et...

Page du 16 décembre, jour victorieux...

Denis Vallier
Page du 16 décembre, jour victorieux...
Page du 16 décembre, jour victorieux...

(Photo Miron Malejki) On a gaaagné ! On a gaaagné ! (- Sinon, soyez en sûrs, ce serait "Ils ont perdu"…) L’euphorie de la victoire stimule la production de testostérone et augmenta l’agressivité quand la défaite vous fait l’effet d’une douche froide... Nos jeunes champions en puissance, échappés des quartiers "sensibles", n’ont pas de problème d’intégration : ils sont adulés et perçoivent l’impôt sur la connerie de millions de supporters. Cette même connerie se traduira chez les jeunes qui n’ont pas réussi à sortir des mêmes quartiers par brûler deux ou trois poubelles et caillasser tout...

Page du 15 décembre 2022, jour à repriser...

Denis Vallier
Page du 15 décembre 2022, jour à repriser...
Page du 15 décembre 2022, jour à repriser...

(Photo de vielles choses toute fraîche de ce matin...) La boîte à couture de ma mère détenait des trésors… en particulier, un œuf en buis patiné par ses mains qui lui servait à repriser mes chaussettes en laine. Elle me les avait tricotées, alors vous pensez si j’y tenais. D’ailleurs, elle continue à m’en faire : il n’y a pas mieux comme chaussettes… Repriser… vous connaissez le verbe ? Si oui, c’est que vous avez un certain âge… Avec réparer, il appartient à un lointain passé depuis longtemps révolu : il date d’avant que l’on jette les vieilles chaussettes et que l’on rachète des neuves par paquets...

Page du 14 décembre 2022, jour du client...

Denis Vallier
Page du 14 décembre 2022, jour du client...
Page du 14 décembre 2022, jour du client...

(Illustration Rolands Zilvinskis) Autrefois, les gamins jouaient aux gendarmes et aux voleurs, au papa et à la maman, au marchand et au client, les choses étaient relativement simples... L’échange était alors équilibré, mais les marchands ont grandi jusqu’à la taille de groupes énormes et ils se sont dit qu’ils pourraient gagner encore bien plus en saignant les producteurs jusqu’à les pousser au désespoir et en éliminant les petits commerces pour s’assurer des monopoles et mettre les prix qu’ils veulent. Les medias aux ordres de gros propriétaires ont participé à leur stratégie et fait évoluer...

Page du 13 décembre 2022, jour volumineux...

Denis Vallier
Page du 13 décembre 2022, jour volumineux...
Page du 13 décembre 2022, jour volumineux...

"J’ai faim donc je mange !" (- selon Descartes mais j’ai comme un doute…). Consommateurs, consommez !... Alors, bouffons, boursouflons ! Gavons-nous jusqu’à éclater… Personnellement, j'ai vomi (- un demi-veau, c'était trop…)… Le problème c’est que j’aurai beau manger tant et plus, je ne serai jamais rassasié… Et si dans ce monde de plus en plus étroit, chacun devait avoir selon ses envies, il faudrait dix planètes et cinquante si chacun se gavait comme moi… Avant j’étais taillé en V, maintenant ce serait plutôt en O. Certes, j’y vais un peu fort et j’ai un peu trop d’embonpoint, mais pourquoi m’aigrir...

Page du 12 décembre 2022, jour plus clair...

Denis Vallier
Page du 12 décembre 2022, jour plus clair...
Page du 12 décembre 2022, jour plus clair...

Il était une fois un monde d’abondance où les frigos débordaient de bombances et les habitants d’embonpoint… et puis les choses se sont gâtées pour les cigales… La vie ici-bas se fait cruelle, surtout pour les mères quand ce qu’elles font naître leur est enlevé sans pitié. Par contre, dans des jardins très privés, les roses continuent à s’épanouir là où elles ont été plantées… Nous autres qui les sentons de loin, nous apprécions leur parfum et imaginons leur beauté quand il n’y a aucun danger immédiat mais quand il approche, nous subissons leurs épines… Les histoires commençant par il était une...

Page du 11 décembre 2022, jour de grande surface...

Denis Vallier
Page du 11 décembre 2022, jour de grande surface...
Page du 11 décembre 2022, jour de grande surface...

Qu’elles sont luisantes ces voitures Véhiculant tant de Champions… Qu’ils sont semblables ces chemins Qui tous mènent Auchan… Quelle est répétitive à souhait Cette morne vie de Carrefour… Qu’elle est sans fin cette voie Où nous tirons à U et à Dia… Qu’ils paraissent longs ces jours d’hiver Qui à l’obscur préfèrent Leclerc Qu’il tarde à venir ce Printemps tant attendu… Qu’ils sont chers à payer le confort et la facilité Quand ils sont au prix de notre humanité…

Page du 10 décembre 2022, jour en zone rouge...

Denis Vallier
Page du 10 décembre 2022, jour en zone rouge...
Page du 10 décembre 2022, jour en zone rouge...

Parking… Puisque nous ne sommes que des oiseaux de passage, que nous courrons si vite après le temps et l’argent, allons-y jusqu’au bout, vivons dans un feu d’artifice, pillons la planète, siphonnons de toute vie les vieux centres de nos villes aux babines troussées, aux rues joyeusement décorées pour Noël mais sonnant creux dans le froid humide, enlaidissons toujours plus leurs approches sous un clinquant de néons. Il est aux abords de ma vielle ville romaine de pierres chargées d’Histoire, de venelles moyenâgeuses, une de ces mornes zones industrielles et commerciales tout en métal et en plastique…...

Page du 9 décembre 2022, jour fusionnel...

Denis Vallier
Page du 9 décembre 2022, jour fusionnel...
Page du 9 décembre 2022, jour fusionnel...

(Dessin : Vincent et Van Gogh par Gradimir Smudja) Réfléchir sur le problème de l’énergie en prenant pour point de départ ce qui se passe chez nous, c’est observer la situation par le mauvais côté des jumelles : le problème est global et à l’échelle de la planète. Riches ou pauvres, nous autres Européens et Occidentaux en général, sommes des nantis : nous tournons le robinet et une eau potable coule, nous appuyons sur l’interrupteur et la lumière nous éclaire, chacun de nous dispose d’un nombre considérable d’équivalents en esclaves… Ce n’est pas le cas pour une majorité d’humains sur Terre...

Page du 8 décembre 2022, jour énergétique...

Denis Vallier
Page du 8 décembre 2022, jour énergétique...
Page du 8 décembre 2022, jour énergétique...

(Photo : fusion nucléaire par Nazaret Sánchez) Nous avons de beaux projets en cours, des rêves de grandeur à épuiser, mais en attendant, nous manquons de pétrole… Comment expliquer qu’en matière d’énergie nucléaire, nous soyons passés en l’espace d’une quarantaine d’année d’un Etat stratège à un Etat bavard (- pour reprendre les termes d’Yves Bréchet) ? Toute l’énigme de notre époque contemporaine est de savoir comment passer d’une intelligence collective augmentée par les réseaux sociaux à une intelligence politique qui ne soit pas moribonde… Bien sûr, on peut réduire la voilure et mettre des...

Page du 7 décembre 2022, jour bitumeux...

Denis Vallier
Page du 7 décembre 2022, jour bitumeux...
Page du 7 décembre 2022, jour bitumeux...

(Beurk !) La France, ce beau pays de débats surréalistes si inquiet de son petit confort et qui a peur de quelques coupures d’électricité… Le débat actuel sur les sources d’énergie oppose aux arguments écologiques qui demandent comment passer aux renouvelables si on continue à maintenir si haut les hydrocarbures, les arguments économiques qui interrogent sur comment passer aux renouvelables sans bénéficier de l’apport des ressources du sous-sol. Question sous-sol, nous avons commencé à racler les fonds de tiroirs : les Américains en sont venus à exploiter les gaz de schiste. Poutine n’y est...

Page du 6 décembre 2022, jour au moulin...

Denis Vallier
Page du 6 décembre 2022, jour au moulin...
Page du 6 décembre 2022, jour au moulin...

Dans un rapide aller-retour entre le passé et le présent, il est possible de voir quelques éoliennes de dernière génération côtoyer d’antiques moulins à vent et tourner de concert… c’est relativement fréquent en Hollande. Est-ce pour autant que les énergies renouvelables sont un réel progrès ? Indéniablement, les énergies de flux semblent plus écologiques que les énergies de stock qui s’épuiseront inéluctablement par leur consommation. Pendant ce temps, aucune voile ne tarira le vent qui la pousse ou alors, si peu… Les éoliennes actuelles ressemblent aux vieux moulins mais, outre l’esthétisme et...

Page du 5 décembre 2022, jour de BlakRock...

Denis Vallier
Page du 5 décembre 2022, jour de BlakRock...
Page du 5 décembre 2022, jour de BlakRock...

(Photo  de Laurence Douglas Fink dit Larry Fink) Dire qu’il faut plus de 31 ans pour compter à haute voix un milliard de billets d'un dollar sans dormir ni manger... mais pour atteindre ce total, il faudrait prendre en compte le temps supplémentaire vraiment nécessaire pour tout énumérer. Et plus les nombres sont grands, plus il en faut pour les prononcer entièrement. En réalité ça nous prendrait deux ou trois siècles et il ne s’agirait pas de se tromper… Imaginez alors que vous disposiez d’un portefeuille d’actifs de 11 000 milliards de dollars composé au 2/3 de fonds de pensions, vous seriez...

Page du 4 décembre 2022, jour en déplacement...

Denis Vallier
Page du 4 décembre 2022, jour en déplacement...
Page du 4 décembre 2022, jour en déplacement...

(Photo Doris Salcedo) Étant gosse, mes journées commencées avant le lever du soleil n’étaient jamais assez longues… Un simple mur de pierres moussues m’émerveillait, je le caressais des yeux et de la main… une grille en fer forgé m’emportait dans ses volutes en les suivant du doigt et mes doigts glissaient pour apprécier la patine d’une énorme porte cochère… sa serrure et ses ferronneries compliquées étaient fascinantes… Nous étions libres d’aller et venir à notre guise à l’époque et en se promenant dans la rue, tout enfant un minimum éveillé se trouvait interpellé par l’inconcevable quantité...

1 2 > >>