Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cahier décharge Je ne sais pas ce que c'est, je le saurai quand j'aurai terminé. Et j'aurai terminé quand je saurai ce que c'est.

Top articles

  • Page du 20 novembre 2017 autre jour d'un autiste.

    20 novembre 2017

    Mon ordinateur est fichu, définitivement irréparable, il ne me sert plus, maintenant, c’est moi qui lui sers, j’accompagne ces derniers moments. Il faut savoir échanger les rôles au besoin mais c’est fini, je ne peux vraiment plus rien pour lui. Du coup,...

  • Page du 27 novembre 2017 jour du premier pas

    27 novembre 2017

    Écrire sur l’écriture est auto-réversible et infini comme un grand-huit. Il est grand temps de tourner la page et de trouver enfin un début d’autant plus que la morale et la décence m’empêchent de préciser ici ce que j’impose à de pauvres mouches innocentes....

  • Page du 15 novembre 2017 Jour de Voltaire

    15 novembre 2017

    Après les attentats de janvier 2015 en France, les libraires intelligents placèrent juste devant les caisses le Traité sur la tolérance de Voltaire. Le résultat fut à peu près sans équivalent dans l’histoire de l’édition et 250 000 exemplaires de ce livre...

  • Page du 2 novembre 2017 jour point par point

    02 novembre 2017

    À moins d’être fou ou mégalo, vouloir changer le monde est délirant. On se dit alors que changer son regard sur le monde est plus à notre portée et sans doute plus bénéfique. Le tableau d’ensemble nous paraît figé, immuable. Pourtant, à mieux y regarder,...

  • Page du 8 novembre 2017 jour de solitude

    08 novembre 2017

    Tel le bernard-l’ermite changeant de coquille, lentement, je me détache non sans danger de mon passé pour rejoindre un nouvel ordre. Passer de l’encre intime aux pixels volatiles me semble une trahison. Écrire est, a priori, l’expérience même de la solitude...

  • Page du 6 novembre 2017 jour en équilibre instable

    06 novembre 2017

    Aux confins d'un royaume oublié, se cache une porte magique.Un défilé d'ombres qui se dérobent au grincement des huisserieset des gonds branlants garde jalousement le secret, ne pipe mot,veille en armes du soleil couchant à la lune naissante.Faisant fi...

  • Page du 28 décembre 2017 jour classé X

    28 décembre 2017

    - Dieu merci ! - De rien… - Merci quand même…Voici que je me lance dans un délirium sur un sujet très mince ne reposant sur rien ou du moins pas grand-chose. Quand on n’a rien à dire, personne ne vous oblige à le faire savoir. C’est pourtant ce que je...

  • Page du 14 novembre 2017 Jour de Coriolan

    14 novembre 2017

    Pascal disait que pour avoir la foi, il suffisait de s’agenouiller et de prier, que l’existence précède l’essence, que le geste précède l’émotion, que l’acte précède la puissance, que pour être roi, il suffit d’être pris pour un roi. Il a peut-être raison,...

  • Page du 27 février 2018 jour du changement.

    27 février 2018

    Nous nous imaginons roseaux alors que nous ne sommes qu’oignons pensants. Moi n’est qu’une étiquette que me colle ma pensée, couche par couche, jour après jour, pour, à la fin, devenir un autre, un autre que moi. Personne n’est le premier venu. Pour ma...

  • Page du 25 novembre 2017 jour excrémentiel

    25 novembre 2017

    Aussi longtemps que nous lisons seulement des mots comme l’expression de quelqu’un qui écrit, nous ne lisons pas encore, nous ne lisons pas absolument. Jamais non plus nous ne parviendrons ainsi à avoir vraiment compris quelqu’un. Quand donc avons-nous...

  • Page du 28 février 2018 jour de l'Euromillion.

    28 février 2018

    En 2012, Hollande affichait sans vergogne son goût pour le changement. Ce qu’il taisait, c’est qu’il voulait avant tout qu’on change de président, pour le reste, il y avait le temps. Sur l’autre bord, lors de la même campagne, « la France forte » de Sarkozy...

  • Page du 3 avril 2018 jour de métamorphose

    03 avril 2018

    Quand je vis, quand je sens, quand je vois, quand j’entends, quand j’ai mal, l’union est si étroite que je suis un seul et non pas le commandant d’un navire qui serait mon corps comme le prétendait Descartes. Il distinguait corps et âme et se débrouillait...

  • Page du 1er novembre 2017 jour prévenu

    01 novembre 2017

    Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, et néanmoins amis, vous entamez aujourd'hui une lecture qui vous amènera, du moins c’est souhaitable, à une compréhension différente de votre univers personnel et du monde dans lequel vous évoluerez, et ce quelle que...

  • Page du 16 novembre 2017 Jour grotesque

    16 novembre 2017

    Par-dessous, dans les profondeurs, nos racines se nouent et s’entremêlent. Victor Hugo ne cache pas son admiration pour le grand Shakespeare et son Songe d’une nuit d’été où grotesque et sublime s’interpénètrent. Ce qui est dommage, c’est qu’en lisant...

  • Page du 22 novembre 2017 jour solitaire

    22 novembre 2017

    On me reproche de parler tout seul, mais, tout d’abord, comment ça peut se savoir ? Et puis, quand on est seul, il y a deux façons de se parler tout seul : il y a soit la confession, soit la colère… Je crois que je préfère la colère : regarder en arrière,...

  • Page du 19 avril 2018 jour du dentiste

    19 avril 2018

    N’appartenir exclusivement qu’à « soi » n’est sans doute qu’une illusion mais elle procure un indéniable sentiment de liberté. Et pourtant, paradoxalement, cela signifie ne tenir aucun compte de soi, ne tenir aucun compte de tout ce qui rend esclave de...

  • Page du 5 novembre 2017 jour de folie

    05 novembre 2017

    Antonin Artaud Écrire, c’est vraiment une forme de folie, non ? Et en plus, cela prend de votre temps jusqu’à l’obsession. Écrire vous prend la tête en permanence. C’est que ce qui compte, ce n’est pas le sujet, ce sont les idées. L’incontournable et...

  • Page du 5 mai 2018 jour au fond de la piscine

    05 mai 2018

    Étant enfant, quand j’allais à la piscine, il m'arrivait parfois de jouer à Lancelot du Lac : cela consistait à me mettre au fond du bassin, tout au fond, à trouver une bonde de fond comme point d’ancrage et à m’y agripper, à vider ensuite mes poumons...

  • Page du 4 mai 2018 jour dans une autre dimension

    04 mai 2018

    Ce matin, « après des rêves agités », je me suis réveillé tout petit, j'étais devenu ridicule, minuscule trois fois rien pas plus haut que trois pommes et de plus « un sorcier vaudou m’a peint le visage » ça vous flanque une bonne pétoche surtout quand...

  • Page du 11 novembre 2017 jour de Léonard de Vinci

    11 novembre 2017

    Nous avons tous nos supers héros, des êtres merveilleux à qui l’on attribue des pouvoirs extraordinaires. Je crois choisir les miens mais en fait, ce sont eux qui s’imposent, ils me tiennent depuis mon enfance pour ne plus me lâcher. Leurs fantômes bienveillants...

  • Page du 18 novembre 2017 Jour peinturluré

    18 novembre 2017

    En face de l’écrivant, la lecture de ce qui est écrit renvoie à une existence et, feu follet, demeure un instant : le temps d’accepter le texte de l’autre, ce qui nous autorise, au terme d’un corps à corps humble et tenace, à nous aimer l’un l’autre....

  • Page du 2 janvier 2018 jour naissant

    02 janvier 2018

    Dans le plus bas des mondesJe ne suis pas encorePas encore conçuPas même en pensée,Je ne suis tout au plusQu’une autre coloration de l'espoirLe mouvement resté caché derrière le silenceJe dois dire et le briserMon esprit anime le NéantOù le corps tire...

  • Page du 5 janvier 2018 jour de renaissance

    05 janvier 2018

    Faux-semblant. La signature du tableau est en bas à droite mais il faut de bons yeux Toute vie est un festin : une jouissance immédiate dans l’absence de souvenir de sa révélation en tant que sienne, une adhérence parfaite de la joie à elle-même dans...

  • Page du 17 novembre 2017 Jour de Gavroche

    17 novembre 2017

    Le Gavroche des Misérables est presqu’aussi connu que Quasimodo : Hugo a créé là un petit être joyeux qui ne mange pas tous les jours et « qui n’a rien de mauvais dans le cœur ». Ce personnage minuscule, fils des Thénardier, est l’esprit même de ce roman,...

  • Page du 23 novembre 2017 jour de lecture

    23 novembre 2017

    Un mot isolé est orphelin de sens, il ne veut rien dire, il ne prend vie que par un acte, la phrase. Si je prononce un mot au hasard et que je dise « image » par exemple, les uns verront un dessin, les autres un tableau ou une photo ou bien encore un...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>